/ Actualité / Journal

Le cercle vertueux du « consommer local »

Grand public Développement durable Économie
11 août 2017

 
Virginie Moreau et Laurence Tosser se sont rencontrées, par hasard, lors d’une formation en création d’entreprise proposée par la région. de cette rencontre, et de deux personnalités aussi différentes que complémentaires, est née terre péi.
La jeune entreprise allie produits locaux, produits bio, proximité et tradition créole.
Après un an, Virginie revient sur cette aventure humaine et entrepreneuriale.

 


TERRE PÉI, ÇA FONCTIONNE COMMENT ?

Notre idée était de rendre accessible, en unclic, tous les produits locaux et les produits bio.
Nous avons lancé une plate-forme d’achat de produits en ligne : www.terrepei.re
Mais on arrive peut-être un peu trop tôt. Ce n’est pas encore ancré dans la culture réunionnaise de commander en ligne. Le projet Ecobox à la Montagne est arrivé en complément de notre plate-forme e-shop. C’est une bonne solution alternative : on peut rencontrer les clients sans pour autant avoir un point de vente constant. On a également mis en place plusieurs points retrait où l’on peut accueillir le public, ainsi qu’un principe de livraison sur les lieux de travail. Les clients se déplacent pour nous rencontrer, discuter, découvrir les produits, savoir d’où ils viennent, voir comment ça se passe. Par la suite, ils se dirigent plus naturellement vers le site pour passer commande et là, ça fonctionne bien !

QU’EST-CE QUI DISTINGUE TERRE PÉI ?

Terre Péi est une entreprise 100 % locale. Tous nos fournisseurs sont locaux à l’exception des produits bio (comme les graines de chia ou les graines de
courges)
, que ce soit les producteurs ou ceux qui font nos flyers, qui habillent nos véhicules…On se fait un devoir de consommer local. Tout le chiffre d’affaires que l’on réalise est réinvestit ici.
C’est vraiment une société qui porte les valeurs locales d’un circuit court. C’est comme ça que La Réunion pourra avancer et s’en sortir.
On a également cette proximité client et on connaît bien nos produits. On partage des recettes ou encore des tutos pour éplucher les brèdes chouchou par exemple ! On essaie vraiment de répondre à un besoin que l’on ressent chez nos clients, locaux ou pas.
On ne commercialise que des produits que l’on a testé et dans lesquels l’on croit. On est encore à taille humaine. On a l’intention de le rester, même si on a besoin de grandir et d’être présent dans le Sud par exemple.

QUEL EST VOTRE PARTI-PRIS SOCIÉTAL ET ENVIRONNEMENTAL ?

Le plus gros point, c’est le conditionnement. Pas de sachet ! À l’ouverture de l’Ecobox, on a distribué 300 sacs permanents et on a éduqué
nos clients pour qu’ils prennent l’habitude de revenir avec leurs sacs et de ne plus
utiliser de sachets ou de sacs krafts.
Notre local Ecobox est très bien orienté : il n’a pas de clim, les conditions sont optimales pour conserver nos produits. On optimise aussi tous nos déplacements lors des livraisons pour limiter notre empreinte carbone.
On projette de prendre des véhicules électriques plus tard, quand la trésorerie le permettra, et de proposer des produits en vrac pour limiter les petits conditionnements.
Tous les produits non vendus ou dont la DLC est proche, sont distribués à des associations.

COMMENT VIVEZ-VOUS L’ENTREPRENEURIAT ?

C’est une aventure intense, riche et qui demande beaucoup d’énergie. C’est une satisfaction personnelle : on crée, on répond à un besoin et les clients sont là. Il y a aussi la satisfaction de porter les valeurs du « consommer local », de développer l’économie réunionnaise. C’est aussi un échange avec les clients et les fournisseurs-partenaires. Proposer les produits de nos fournisseurs, leur permettent à eux, d’écouler leurs stocks, à nous, de faire découvrir aux habitants du Nord d’autres produits locaux, et aux clients, de consommer local. Tout le monde s’y retrouve !


CONTACT

TERRE PÉI
www.terrepei.re
0692. 53.58.41
contact@terrepei.com








Les aides et services associés au thème de l’article :
Développement durable
Économie
Grand public