/ Actualité / Toute l’actualité

Conférence de l’Union Européenne à Maurice sur le changement climatique

Développement durable
30 juin 2017

Le Président Didier ROBERT propose la création d’une « agence du climat et de la biodiversité » des îles de l’Océan Indien

Document associé
Conférence de l’Union Européenne à Maurice sur le changement climatique (communiqué de presse)

Le Président de la Région Réunion, Didier ROBERT, était invité ce jeudi 29 juin, à prendre la parole dans le cadre de la conférence – débat co-organisée par l’Union Européenne et la Présidence de la République de Maurice à l’occasion de la semaine européenne de la diplomatie climatique.

Une conférence en présence de Son Excellence Mme Ameenah GURIB-FAKIM - Présidente de la République de Maurice, de Son Excellence Mme Marjaana SALL - Ambassadrice de la délégation de l’Union Européenne à Maurice, de Jean Richard PAYENDEE - Commissaire de l’Environnement de l’Assemblée Régionale de Rodrigues, de Azim CURRIMJEE - Président de la Chambre de Commerce de Maurice, de Fred SISSON - Directeur Exécutif de Synnove Energy, et de Simon SPRINGETT - Représentant des Nations Unis.

« Le changement climatique ne peut plus se vivre sous un angle négatif mais il nous faut appréhender ces questions comme de véritables opportunités » a précisé la Présidente de la République de Maurice en ouvrant la conférence autour des aspects de l’impact du changement climatique. Le réchauffement de la planète à un impact direct sur la santé, sur la nutrition, sur l’agriculture, sur l’épanouissement des femmes et des hommes et représente donc un enjeu majeur qui implique les responsables politiques, les acteurs du monde
économique et les citoyens.

Didier ROBERT a présenté le nouveau modèle économique réunionnais, celui d’une bio-économie qu’il décline au sein de la politique régionale et qui permet de lier économie et écologie. « Il y a ce que l’Europe et les grands États portent comme acte et intentions et ce que peuvent faire les régions, les citoyens de
manière concrète au quotidien. À La Réunion, l’objectif clairement posé est bien celui d’une croissance respectueuse de notre environnement, de notre culture et des atouts de l’île ».

Pour le Président Didier ROBERT, « le constat aujourd’hui pour nos territoires, pour les îles de l’Océan Indien, qui sont liés par le réchauffement, est plus inquiétant encore que pour d’autres régions. « Je propose de mettre en place un outil pour garantir les engagements à prendre par les îles, un observatoire des efficacités, du respect des engagements permettant de bien mesurer la situation en l’état, identifier les manquements ce qui permettra d’engager les moyens utiles pour une action efficace. Il faut créer pour les îles de l’Océan Indien, une nouvelle gouvernance sur la question écologique du moindre impact environnemental ».

Cette proposition du Président du Conseil Régional de La Réunion a été reprise à l’unanimité par l’ensemble des intervenants. Il y aura, à l’initiative des îles de l’Océan Indien, une instance régionale qui sera créée sur la question du climat et de la biodiversité, à la fois observatoire et régulateur des actions engagées par chacune des îles et pays concernés.

PHOTOS

Les aides et services associés au thème de l’article :
Développement durable