/ Actualité / Toute l’actualité
Retour
jul08665-web.jpg

Plan de Relance Tourisme : Chèque Tourisme / formation /acteurs culturels

Grand public Formation Tourisme COVID-19 Économie
27 mai 2020

Le Président Didier Robert partage les mesures clés du Plan de Relance Tourisme : Chèque Tourisme / formation /acteurs culturels

Ce mardi 26 mai, Le Président de la Région, Didier ROBERT a présidé le Comité de Pilotage pour le Plan de Relance du Tourisme Réunion composé de l’État, Atout France, l’IRT, la FRT, le Département, les Iles Vanille, les compagnies aériennes, les syndicats et groupements professionnels (UMIH, SYPRAL, Club du Tourisme, Les Entreprises du Voyage, MEDEF, CPME, Gites de France, Clé Vacances, Association des Guides)

Face à la crise sanitaire du Covid19, qui a frappé le monde économique, le Président de Région Réunion, Didier Robert, avait proposé un Plan Régional de Soutien exceptionnel de plus de 80 M€ pour accompagner, dans un contexte d’urgence, les entreprises réunionnaises impactées.
5 dispositifs d’aides : le Fonds de Solidarité Nationale (FSN), le Fonds de Garantie Régionale (FGR), les Prêt Rebonds, le chèque numérique renforcé et le Fonds de Solidarité Régional (FSR)ont été mis en place par la Collectivité Régionale. Ils sont accessibles sur la plate-forme dédiée aux aides économiques exceptionnelles.

Toutes ces mesures économiques exceptionnelles concernent l’ensemble du tissu économique et notamment les structures touristiques qui se sont retrouvées en difficultés face à cette crise sanitaire.
En complément, Le Président de Région avait proposé, le 16 mai dernier, d’accompagner plus spécifiquement les acteurs du Tourisme Réunionnais avec un Plan Solidarité Tourisme 2020 de 27 M€ qui a pour objectifs de relancer l’économie de proximité des acteurs touristiques Réunionnais avec les touristes locaux avec « Le Chèque Mon île 974 » et l’accompagnement en besoins de fonds de roulement, trésorerie et en besoins en aménagements et équipements des Entreprises Touristiques pour relancer la filière tourisme.

Lors de ce comité Tourisme, Le Président de Région est revenu sur l’importance de stimuler le marché local pour la relance de la consommation de produits touristiques locaux et la sauvegarde des filières, par des dispositifs incitatifs, des démarches solidaires (envers des cibles de clientèles particulières tel que le personnel soignant …), et un plan de communication adapté : déploiement de dispositifs spécifiques (« pass tourisme », chèque CHRD, « chèque Tourisme », « vouchers » …), redéploiement de dispositifs nationaux pour favoriser la consommation Outre-Mer (Chèques Vacances gérés par l’ANCV).

L’idée est de proposer à plus de 55 000 familles selon leur quotient familial ainsi qu’aux salariés ayant travaillé sans relâche (personnels de santé ; des éboueurs ; des livreurs ; des caissiers ; des employés de commerce ;les acconiers ; etc.) durant la crise et le confinement lié au Covid19, un chéquier de 15 chèques de 20€ valide à partir juin à décembre 2020, avec lequel les Réunionnais pourront profiter de leur vacances autrement a été confortée.
Une enveloppe de 17M€ en fonds propres est ainsi consacrée pour le lancement de ce dispositif qui est grandement abondée par une réorientation d’une partie du budget de la Continuité Territorial.

De plus, Didier Robert a confirmé le lancement d’un Fonds de Relance et de Soutien aux acteurs touristiques avec un financement FEDER de 10 M€ pour permettre aux entreprises touristiques de réunir toutes les conditions sanitaires, pour de nouveau accueillir les consommateurs d’activités et de produits touristiques.

Le Président de Région a tenu à réaffirmer son soutien à la filière tourisme et que des moyens supplémentaires seront alloués à l’IRT et la FRT pour le lancement d’une grande campagne de communication sur les produits touristiques locaux avec les plus beaux sites de La Réunion.
Le PassKdos qui a connu un franc succès et plébiscité par les acteurs et les consommateurs avec une campagne 2019 qui a concerné plus de 100 professionnels et plus de 600 Produits touristiques et loisirs pour la consommation de prestations locales sera lui aussi renforcé avec une nouvelle formule d’achat :
3 valeurs faciales : 20€ / 50€ / 100€
• Offre : 1 acheté = 1 offert, jusqu’à épuisement du stock
• Promotion du Passkdos par l’IRT, la FRT et les Offices du Tourisme Intercommunales.

Dans la même dynamique, une remise en activité de l’offre culturelle et de l’évènementiel faisant la renommée de la destination est indispensable. Il faudra accompagner l’adaptation des opérateurs aux mesures sanitaires, assurer une veille et une information permanente  ; adapter les produits touristiques culturels existants et promouvoir de nouveaux produits, face au nouveau contexte ; accompagner les grands évènements sportifs et culturels existants et à venir (Grand Raid, produits « outdoor » de demain …).

Plusieurs points ont été abordés pour permettre une reprise en toute sécurité pour tous les professionnels du Tourisme avec le plus de clients potentiels notamment avec la possibilité de lever des restrictions aériennes et ré-ouvrir le ciel aérien, en faisant de la ligne Métropole-Réunion une ligne « pilote » en matière de sécurité sanitaire de « A à Z » en mettant en place de « corridors sanitaires » (aéroport de départ/compagnies aériennes/aéroports de La Réunion), ainsi que de trouver des solutions alternatives idoines à la quatorzaine à l’arrivée ;

Le déploiement dans chaque secteur d’activité touristique de « protocoles/process » sanitaires adaptés localement et agréés sur le plan médical sera nécessaire pour « sécuriser » le « parcours client », et promouvoir La Réunion en tant que « destination safe » ; avec le lancement d’expérimentation de solutions innovantes avec des Appels à Manifestations d’Intérêts.

La montée en compétences des ressources humaines doit absolument être assurée par les différents opérateurs pour s’adapter aux nouvelles exigences en matière sanitaire, et développer des « emplois alternatifs » pour permettre le maintien des savoir-faire/valeur ajoutée au sein des entreprises et éviter la perte, à terme, des ressources humaines par le biais des licenciements.

Des perspectives de développement et de structuration d’une offre de tourisme durable répondant aux nouvelles exigences des clientèles, aux nouveaux comportements, et traduisant les « valeurs » intrinsèques de La Réunion semblent propices pour de nouveaux marchés de touristes et doivent réellement être explorées.

Enfin, la reprise de la croisière doit passer par trois points-clés : travailler sur les infrastructures/investissements nécessaires pour l’accueil des croisiéristes dans le respect des nouvelles règles sanitaires (gare maritime, prestataires touristiques …), conduire une communication envers les compagnies de croisières sur les mesures déployées localement et pour prendre en compte leurs besoins, et la population réunionnaise pour la rassurer et s’inscrire dans une logique Océan indien (dans le cadre de l’association des ports de l’Océan Indien) pour tenir compte des stratégies des autres îles.

PHOTOS
jul08665-web.jpg jul08746-web.jpg jul08660-web.jpg



Les aides et services associés au thème de l’article :
Formation
Tourisme
COVID-19
Économie
Grand public