/ Actualité / Toute l’actualité

OCÉAN METISS : Contribution à la planification spatiale maritime du bassin sudouest de la zone Océan Indien

Économie Environnement Social Développement durable Coopération
29 mars 2018
Document associé
Dossier de presse : Océan Metiss
SOMMAIRE

- MOTS DES PARTENAIRES D’OCEAN METISS
- PRÉSENTATION OCEAN METISS
      A) GOUVERNANCE D’OCEAN METISS
      B) ORGANISATION D’OCEAN METISS
- LES WORKING GROUP D’OCEAN METISS

 


MOTS DES PARTENAIRES D’OCEAN METISS
MOT DU PRÉSIDENT DE RÉGION

Terre française et européenne de l’océan Indien, le rayonnement de La Réunion passe incontestablement par l’affirmation de son ouverture maritime
et la valorisation des activités de l’économie bleue, comme la pêche durable, l’écotourisme, la production d’énergies bleues renouvelables ou encore le
transport maritime vert.
Un vaste champ d’actions se dessine devant nous. Mais nous devons aussi réfléchir ensemble aux actions et aux programmes qui pourront permettre à
notre île et aux pays de la Commission de l’océan Indien de mieux profiter des formidables opportunités d’une gestion durable de leur océan.
Car la dynamique de notre île, appuyée et encouragée par l’Union européenne, s’inscrit désormais dans une stratégie globale et partagée : je tiens
d’ailleurs particulièrement à saluer la mobilisation de l’ensemble de nos partenaires, l’Etat français, l’Université de La Réunion et la Commission de
l’Océan Indien.
Les enjeux sont considérables, à la fois économiques, sociaux et environnementaux.
En plaçant l’économie bleue au coeur de sa stratégie de développement, en choisissant de l’organiser comme un véritable projet collectif, en misant sur
l’intelligence collective, La Réunion a fait le choix de l’avenir et du développement durable.

Didier ROBERT
Président de la Région Réunion


MOT DU PRÉFET

Les enjeux du bassin maritime sud ouest de l’océan Indien sont multiples pour la France, que ce soit pour assurer notre souveraineté, le développement de nos
intérêts économiques dans une zone économique exclusive de 2,8 millions de km² ou la protection de l’environnement. La mise en oeuvre d’une politique maritime
intégrée, inscrite dans l’environnement régional de la COI, est aujourd’hui une nécessité. Le Conseil maritime ultramarin de bassin travaille à l’établissement d’une
stratégie pour le développement durable du bassin, déclinaison locale de la stratégie nationale de la mer et du littoral. Les complémentarités sont évidentes avec
le projet de planification spatiale marine Océan Metiss, dont la dimension partenariale est gage de succès. L’État et ses services sont pleinement mobilisés pour le
succès de ce projet fédérateur et porteur d’avenir dans le domaine de l’économie bleue.

Amaury de Saint-Quentin,
Préfet de La Réunion,
Délégué du Gouvernement pour l’action de l’État en mer


MOT DU SG DE LA COI

Message de S.E.M. Hamada Madi, Secrétaire général de la Commission de l’océan Indien

Les mots, on le sait, sont porteurs de symboles. Tel est le cas d’Océan Metiss. Ce projet porté par la Région Réunion, la Préfecture et l’Université de La Réunion résume
bien l’ADN de notre région insulaire, océanique et résolument métisse.
A travers ce beau nom, on lit aussi la volonté de La Réunion de contribuer activement au développement de l’économie bleue que chacun des Etats membres de la
COI a élevé au rang de priorité.
C’est donc tout naturellement que la COI s’engage en tant que partenaire technique aux côtés de La Réunion dans ce projet qui vise à faire un état des lieux dynamique
sur les facteurs impactant les économies et les écosystèmes de l’Indianocéanie et à évaluer le potentiel de croissance et de progrès social offert par nos vastes
étendues océaniques. Bien entendu, la préservation de la biodiversité aussi riche que fragile de nos îles sous-tendra l’ensemble des activités du projet Océan Metiss.
La COI a développé une expertise reconnue en matière de gestion durable des milieux marins et côtiers. Au fil des projets pilotés depuis trente ans, notre organisation
régionale a accumulé des savoirs et des expériences qui pourront utilement nourrir Océan Metiss.
Le projet de Grand observatoire de l’océan Indien mis en oeuvre avec l’appui de l’Institut de recherche pour le développement (IRD) sera d’ailleurs complémentaire
d’Océan Metiss en ce sens qu’il pourra éventuellement drainer de l’information dans le respect des souverainetés nationales. De même, les activités conduites dans
nos Etats membres en matière d’énergies renouvelables, de préservation de la biodiversité, de pêches ou encore de lutte contre les effets du changement climatique,
conduites dans le cadre de projets financés par l’Union européenne, l’Agence française de développement, le Fonds français pour l’environnement mondial ou
encore la Banque mondiale, trouveront sans aucun doute une articulation fructueuse avec Océan Metiss. C’est en tout cas dans ce sens que la COI entend soutenir
techniquement ce projet.


PRÉSENTATION D’OCEAN METISS


L’économie bleue constitue un axe de développement naturel
pour une économie insulaire comme La Réunion. Au-delà des potentiels
et des spécificités propres au territoire, cette thématique
s’intègre également dans les stratégies régionales européennes
et françaises de croissance bleue, où la mer et le littoral deviennent
des moteurs de l’économie. Comme les autres bassins
européens, il devient nécessaire de planifier l’utilisation durable
de l’espace maritime et de ses ressources dans le contexte du bassin
indianocéanique.

OCEAN METISS, avec le concours financier de l’Union Européenne,
la Région Réunion et de l’État français, vise à définir une stratégie
bleue pour la Réunion en association avec le bassin de l’’Océan Indien
occidental. Ce projet innovant contribue au développement
attendu de la Planification Spatial Maritime intégrée du Bassin
Sud-Ouest de la Zone Océan Indien

Dans cet objectif, le projet a plusieurs missions :

- Mettre en oeuvre une méthodologie innovante de
planification spatiale marine
- Développer le partage d’expertise internationale sur le
thème de l’économie bleue
- Mutualiser les ressources humaines scientifiques et
techniques
- Développer les compétences et les formations aux mé
tiers liés à la mer
- Assurer la durabilité des soutiens structurels à la
croissance bleue.

Le projet Océan Métiss met en oeuvre un processus de la planification
spatiale marine participative associant les parties prenantes.
Cette approche vise à créer un cadre de décision transparent,
orienté vers la durabilité et fondé sur les connaissances du milieu.


A cet effet, le projet adopte une approche multi-échelle depuis
le littoral de La Réunion vers le large en prenant en compte des
dynamiques sur l’ensemble du bassin indianocéanique.

Les réalisations principales et les impacts attendus du projet
sont :

- Un état des lieux écosystémique, social et économique
du littoral et de la mer
- Une évaluation des potentiels d’une zone maritime
étendue permettant de relancer le développement économique
tout en préservant la biodiversité.
- Un nouvel outil de planification spatiale maritime pour
orienter et coordonner les politiques publiques de gestion
de la mer et des ressources
- Un plan maritime stratégique (spatialisé) développé
avec les parties prenantes

A) GOUVERNANCE D’OCEAN METISS

OCEAN METISS est un projet partenarial coordonné par le Conseil
Régional de la Réunion qui associe également l’Université de
La Réunion et La Préfecture de la Réunion. La Commission de
l’Océan Indien est associé au titre de partenaire technique avec
une mutualisation de l’expertise, des connaissances et des données
dans les domaines de la biodiversité, des énergies marines
renouvelables, du climat, des risques, de la gestion intégrée de la
mer et du littoral et de la pêche.

B) ORGANISATION D’OCEAN METISS

OCEAN METISS est structuré en 6 work packages impliquant chacun
un groupe de travail thématique constitués associant les autorités
publiques, des acteurs socio-économiques et scientifiques.
Les parties prenantes sont ainsi impliquées dans trois groupes de
travail thématiques sectoriels et trois groupes de travail transversaux.
Leur objectif est avant tout d’ identifier les sujets importants
pour le développement intégré de l’économie bleue de La Réunion
dans le bassin indianocéanique. Les enjeux et les solutions
identifiés dans ces groupes de travail seront ensuite transmis au
Comité de suivi qui donnera un avis technique pour qu’ensuite
des préconisations stratégiques puissent être émises par le Comité
de pilotage.


LES WORKING GROUP D’OCEAN METISS
WORKING GROUP 1 :

BIODIVERSITÉ – ECOSYSTÈME – ENERGIE
COORDINATION / ANIMATION – COI
THÉMATIQUE : BIODIVERSITÉ – ECOSYSTÈME - ENERGIE

OBJECTIFS :
- Etablir la distribution spatiale des écosystèmes
- Etablir la distribution spatiale d’espèces sélectionnées (cycles de vie)
- Evaluation des services associés aux écosystèmes marins
- Identification et exploitation des énergies marines renouvelables
- Anticiper les impacts des changements climatiques
- Identification des potentiels de développement

MÉTHODES :
- Système d’information géographique/Infrastructure de données spatiales
- Intégration de données issue de tracking spatial
- Collecte et analyse de statistiques de pêche
- Collecte et analyse de données de télédétection
- Exploitation des bases de données existantes à La Réunion (SEXTANT) et à la Commission de l’Océan Indien
- Analyse économique
- Modélisation spatiale
- Analyse prospective

RÉSULTATS ATTENDUS :
- Un dispositif scientifique de mesure efficace des potentiels pour un développement économique duarble intégrant les services écosystémiques marins
- Identification de zones prioritaires complémentaires pour la préservation de la biodiversité côtière et marine
- Identification de zones potentielles pour les activités émergentes (énergies marines renouvelables, ressources minières profondes)
- Identification des menaces, risques et conflits d’usage dans le WP 5


WORKING GROUP 2 :

DÉVELOPPEMENT DURABLE DES ACTIVITÉS ECONOMIQUES
COORDINATION / ANIMATION – RÉGION RÉUNION
THÉMATIQUE : DÉVELOPPEMENT DURABLE DE L’ÉCONOMIE BLEUE

OBJECTIFS :
- Développement du secteur de la pêche (gestion durable des ressources halieutiques)
- Développement du secteur aquacole (actions de recherche, activité et amélioration des sites)
- Développement du tourisme (gestion des activités nautiques et risque requin, écotourisme)
- Développement de la connectivité maritime (trafic maritime, croisières, facilités portuaires, industrie de construction navale, connectivité digitale)

MÉTHODES :
- Système d’information géographique/Infrastructure de données spatiales
- Collecte et analyse de données de tracking et de télédétection
- Exploitation de données économiques
- Enquêtes auprès des décideurs et des usagers de la mer
- Cartographie et analyse spatiale des activités humaines en mer
- Analyse prospective appliquée aux activités humaines en mer

RÉSULTATS ATTENDUS :
- Un état des lieux des usages actuels et futurs de la mer et du littoral
- Analyse des infrastructures économiques existantes, des capacités actuelles, des besoins et des opportunités d’amélioration
- Analyse des potentiels humains et économiques pour améliorer l’efficacité économique des activités traditionnelles et émergentes
- Identification de sites propices aux activités émergentes
- Valorisation de projets pilotes
- Identification des menaces, risques et conflits d’usage dans le WP 5


WORKING GROUP 3 :

RECHERCHE ET INNOVATION
COORDINATION / ANIMATION – SGAR ET UNVERSITÉ DE LA RÉUNION
THÉMATIQUE : RECHERCHE ET INNOVATION

OBJECTIFS :
- Partager l’expertise, les connaissances et les données scientifiques sur la mer (via des infrastructures de données spatiales interopérables)
- Sensibiliser les citoyens et les décideurs aux enjeux du développement maritime
- Promouvoir les liens science-société, recherche-ingénieurie-économie, locaux et régionaux
- Développer les approches interdisciplinaires
- Identifier des technologies innovantes à fort potentiel
- Explorer les futures usages des ressources maritimes (ressources halieutiques, ressources minières, ressources pour usage biotechnologique
et autre, énergies renouvelables)
- Evaluer les potentiels de l’économie circulaire dans le domaine marin

MÉTHODES :
- Intelligence économique et veille technologique
- Connecter avec un think-tank maritime (Cluster Mer)
- Etudes de faisabilité économique
- Enquêtes auprès des décideurs, usagers de la mer et scientifiques
- Ateliers participatifs
- Système d’information géographique/Infrastructure de données spatiales

RÉSULTATS ATTENDUS :
- Identification de nouvelles méthodes d’observation de l’environnement marins
- Lancement d’initiatives de recherche fondamentale et appliquée dans le domaine marin
- Identification des menaces, risques et conflits d’usage dans le WP 5


WORKING GROUP 4 :

ENVIRONNEMENT LÉGAL ET SOCIÉTAL
COORDINATION / ANIMATION – RÉGION RÉUNION, LE SGAR ET L’UNIVERSITÉ DE LA RÉUNION
THÉMATIQUE : ENVIRONNEMENT LÉGAL ET SOCIÉTAL

SUJETS LÉGAUX (ET GÉOPOLITIQUES)

OBJECTIFS :
- Inventorier et analyser les accords de gouvernance et de partenariat internationaux, et aussi leurs impacts sur les économies régionales et locales
- Analyser les impacts des différents événements géopolitiques (par exemple le BREXIT) sur les économies ,les sociétés et les écosystèmes locaux eté rgionaux

MÉTHODES :
- Analyse comparative des cadres juridiques nationaux et communautaires, et les politiques publiques liées à l’économie bleue identifiant les contraintes, les différences
et les vides juridiques

RÉSULTATS ATTENDUS :
- Élaboration d’une étude transversale sur l’environnement légale examinant en particulier les contraints légales et les vides juridiques
- Une meilleure compréhension du contexte géopolitique, de son évolution et des options possibles
- Proposer les scénarios pour le court, moyen long terme pour le développement économique considérant l’environnement légal

SUJETS SOCIÉTAUX :

OBJECTIFS :
- Identification des métiers émergentes, mais également les besoins de formation afin de réduire le taux de chômage
- Identification des opportunités de formation initiale, professionnelle et supérieure

MÉTHODES :
- Etablir un état des lieux sur les offres professionnelles actuelles, les besoins et les moyens de formation
- Identification des besoins futurs de formation auprès des acteurs économiques
- Evaluation des capacités d’absorption du marché du travail
- Ateliers prospectifs avec les acteurs économiques, de la formation initiale et professionnelle
- Description des futurs métiers et des formations liées à la mer

RÉSULTATS ATTENDUS :
- Un plan stratégique de formation pour répondre aux besoins futurs de l’économie bleue à La Réunion et dans l’Océan Indien (mobilité)
- Réduction du chômage
- Meilleure insertion des jeunes sur le marché du travail


WORKING GROUP 5 :

RISQUES, MENACES ET CONFLITS D’USAGE
COORDINATION / ANIMATION – RÉGION RÉUNION, LE SGAR ET L’UNIVERSITÉ DE LA RÉUNION
THÉMATIQUE : RISQUES, MENACES ET CONFLITS D’USAGE

OBJECTIFS :
- Anticiper les risques et les menaces sur la durabilité (interactions écosystèmes-sociétés) et les conflits d’usage entre activités
- Identifier les zones prioritaires de développement économique et de protection des écosystèmes
- Etablir des propositions de zonage spatiale multi-activités avec les acteurs de la gestion des territoires et des ressources
- Négocier durablement les stratégies de développement économiques littorales et marines dans l’espaces littoral et marin

MÉTHODES :
- Système d’information géographique/Infrastructure de données spatiales
- Analyse spatiale
- Enquêtes auprès des décideurs, usagers de la mer et scientifiques
- Ateliers participatifs
- Outil de zonage spatial maritime participatif (SeaSketch)

RÉSULTATS ATTENDUS :
- Élaboration d’une étude sur les interactions entre les différentes activités, via l’environnement marin, évaluant les probabilités de risques et
de conflits d’usage
- Élaboration d’un état des lieux sur les possibilités d’intervention et de procédures contre les risques et les menaces sur les environnements
littoraux et marins
- Etablissement d’une stratégie pour l’attribution des nouvelles zones d’exploitation (EMR)
- Application d’un système de suivi durable des risques naturels (synergies avec le projet RENOVRISK)


WORKING GROUP 6 :

COOPÉRATION ET RÉSEAUX
COORDINATION / ANIMATION – RÉGION RÉUNION, LE SGAR ET L’UNIVERSITÉ DE LA RÉUNION
THÉMATIQUE : COOPÉRATION ET RÉSEAUX

OBJECTIFS :
- Identification des thématiques en commun et les synergies de projets pouvant promouvoir les partenariats à l’international, les échanges, et
l’émergence de nouveaux projets
- Soutien à l’organisation des réseaux d’acteurs et à la mutualisation des ressources au niveau régional et international
- Articulation des lignes directrices du projet avec les stratégies et les objectifs des organisations internationales de la zone (exemple de la
Convention de Nairobi)

MÉTHODES :
- Prise de contact avec les porteurs de projets et les organisation internationales
- Cartographie du réseau d’acteurs
- Développement d’une stratégie d’intégration régionale avec les partenaires du projet

RÉSULTATS ATTENDUS :
- Nouvelles initiatives de coopération basées sur les acquis du projet OCEAN METISS
- Création de nouveaux réseaux régionaux / internationaux
- Mutualisation des ressources (humaines, matérielles, connaissances et données scientifiques)

PHOTOS

Les aides et services associés au thème de l’article :
Économie
Environnement
Social
Développement durable
Coopération