/ Actualité / Toute l’actualité

La restauration des plages de ponte des tortues marines à la Réunion (MCM03)

Grand public Aménagement Environnement
23 août 2018
Document associé
Dossier de presse : Restauration des plages de ponte des tortues marines

La Région Réunion travaille ces dernières années à doter la Réunion d’un nouveau modèle de développement qui permette de concilier économie et écologie. Un modèle de bio-économie compétitive où la prise en compte de la préservation de l’environnement est considérée non pas comme une contrainte mais comme une opportunité. Cet état d’esprit imprègne chacune de nos actions dans l’ensemble de nos champs de compétences.
C’est dans cette démarche que la Région s’inscrit avec la Nouvelle Route du Littoral, un chantier réunionnais, français et européen qui permettra de régler une fois pour toutes la question de la sécurité des usagers sur cet axe vital de communication pour notre île.
Sur ce chantier, ce sont près de 80 millions d’euros, soit 5 % du budget total, qui sont mobilisés pour la préservation des milieux physiques et naturels. Le chantier de la Nouvelle Route du Littoral présente un caractère exemplaire sur cette notion du moindre impact environnemental.
La Région Réunion s’est engagée à développer un projet respectueux de l’environnement, que ce soit dans sa conception mais également dans sa réalisation. Parmi les diverses mesures mises en place, la mesure compensatoire pour la restauration des plages de ponte de tortues marines à La Réunion constitue une mesure phare inscrite dans le cadre du Plan National d’actions relatif aux tortues marines. Depuis 2016, ces actions de production, plantation et sensibilisation permettent au plus grand nombre de participer à la valorisation de notre patrimoine naturel pour accroître les sites favorables à la ponte des tortues. Une actions parmi près de 150 pour faire coïncider la réalisation d’un chantier d’envergure nécessaire et la préservation / l’amélioration de notre environnement.


«  Nous pouvons réussir collectivement à amener notre île au niveau de développement dont elle a besoin tout en préservant son environnement et son authenticité. C’est le pari que je fais et que nous sommes en train de relever, avec l’équipe régionale et avec chaque Réunionnaises et Réunionnais  »


Didier ROBERT
Président de Région



OBJECTIF GÉNÉRAL DU PROJET :

Accroitre le nombre de sites favorables à la ponte de tortues marines en réhabilitant cinq hectares de plages de ponte potentielles de tortues marines sur la côte ouest réunionnaise.


OBJECTIFS SPÉCIFIQUES

➜ Revégétaliser les plages de pontes potentielles en remplaçant les espèces invasives par des espèces indigènes ou endémiques,attractives pour les tortues marines ;
➜ Réduire les nuisances pour la ponte des tortues sur les différents sites : pollutions lumineuse et sonores, déchets, usages, prédateurs ;
➜ Réaliser des actions de sensibilisation et de communication au- près du grand public, des scolaires et des institutionnels.


OBJECTIFS INDUITS

➜ Promouvoir et préserver des espèces végétales patrimoniales ;
➜ Lutter contre les espèces exotiques envahissantes (EEE) ;
➜ Limiter l’érosion des plages ;
➜ Restaurer un environnement favorable à l’ensemble de l’écosystème
côtier réunionnais : oiseaux marins, récif corallien…


ZONE GÉOGRAPHIQUE OU TERRITOIRE DE RÉALISATION :

Quatre sites ont été retenus pour la mise en oeuvre de la mesure, couvrant une surface de cinq hectares de plage :
➜ Plage de Cap Champagne, Boucan Canot (Commune de Saint-Paul), retenue
comme site pilote pour la mesure ;
➜ Plage de Souris blanche – Souris chaude, Pointe de Trois-Bassins (Commune de Trois-Bassins) ;
➜ Plage du Cimetière à Saint-Leu (Commune de Saint-Leu) ;
➜ Plage de la Ravine Mulat
(Commune d’Etang Salé).
Localisation des sites visés par l’analyse, avec l’historique des traces/indices de ponte (Source : Kelonia)

PHOTOS

Les aides et services associés au thème de l’article :
Aménagement
Environnement
Grand public