/ Actualité / Toute l’actualité

Didier Robert favorable à une Réforme Constitutionnelle adaptée au projet de développement pour La Réunion

Entreprise Grand public Économie Aménagement Développement durable
31 mai 2018

Le Président de la Région, Didier Robert, a rencontré ce mercredi 30 mai à l’Elysée, le Conseiller spécial Outre-mer du Président Emmanuel Macron, Stanislas Cazelles.

A l’ordre du jour de cet entretien, deux sujets majeurs : la réforme constitutionnelle et les Assises des Outre-mer.

En préambule, le Président Robert a de nouveau évoqué le souhait des Réunionnais de voir entrer au Panthéon un illustre aviateur, héros de guerre, Roland Garros, faisant également mention du courrier officiel adressé ces dernières semaines au Président de la République sur ce sujet, des nombreuses interventions de parlementaires et d’associations réunionnaises.

Didier ROBERT a affirmé au Conseiller du Président MACRON que les propositions de modifications des articles 72 et 73 de la Constitution souhaitées par le Gouvernement étaient parfaitement adaptées au projet de développement pour La Réunion.

Ainsi, le maintien pour notre île d’une Région et d’un Département évite d’ouvrir le débat sur une question dépassée et inutile pour une nouvelle organisation administrative. L’enjeu pour La Réunion, n’est pas d’ordre institutionnel mais bien économique, celui d’un développement durable qui profite à tous les Réunionnais. La différenciation territoriale proposée à chaque territoire de la République dont notamment aux Outre-mer au travers des habilitations et de l’expérimentation correspondent parfaitement au projet d’émancipation porté par le Président de la Région.

Avec la réforme constitutionnelle, il sera désormais possible, en accord avec le Gouvernement, de mieux faire évoluer la fiscalité en faveur des entreprises réunionnaises, ainsi de mieux les accompagner à l’international, d’adapter aussi l’aménagement de notre territoire aux réalités locales, d’acclimater enfin les normes nationales aux spécificités locales. Chaque territoire doit être capable de décider de ses orientations et des moyens à déployer pour parvenir à un niveau de développement durable et profitable à tous.

L’aménagement du territoire, des aides aux entreprises mieux adaptées, l’assouplissement des procédures administratives, l’adaptation des normes, la faculté d’adaptation dans les compétences régionales, toutes ces questions comptent parmi les grands enjeux d’émancipation de La Réunion que défend Didier Robert. La nouvelle réforme constitutionnelle vient conforter le cadre juridique pour une mise en œuvre effective du projet régional de 2010 et de celui de 2015 que les Réunionnais ont approuvé majoritairement.

Au-delà des questions économiques, le Président de la Région a par ailleurs attiré l’attention du Conseiller spécial de l’Elysée sur les mesures d’égalité des chances et plus particulièrement sur l’engagement du Président de la République à soutenir la continuité territoriale.

Stanislas CAZELLES a enfin confirmé au Président de Région la restitution à la fin du mois de juin des travaux engagés dans le cadre des Assises pour l’Outre-mer. Ces rencontres se tiendront à Paris les 27 et 28 juin prochains. L’ambition du Président de la République et du Gouvernement est bien de simplifier les mécanismes juridiques et renforcer les mesures d’accompagnement des territoires d’Outre-mer au profit de l’avancement concret de projets, et de l’optimisation du contexte économique pour mieux répondre aux réalités de La Réunion.

PHOTOS

Les aides et services associés au thème de l’article :
Économie
Aménagement
Développement durable
Entreprise
Grand public