/ Actualité / Toute l’actualité

Coopération régionale - 33eme conseil des Ministres de l’Ocean Indien / Maurice

Coopération Économie Fonds Européen
12 septembre 2018

Pour Didier Robert, Chef de la délégation France : il nous faut ensemble engager la modernisation de la COI.

« La France est très attachée à la COI, acteur incontournable de la région qui contribue, dans le respect des intérêts de chacun, à la construction solidaire et au développement durable de l’Indianocéanie. Cet espace qui nous unit, fort de son histoire, de sa culture, de ses échanges humains et commerciaux, il nous revient collectivement de le rendre encore plus fort, plus dynamique, et c’est cet objectif commun qui nous réunit aujourd’hui » a introduit le Président Didier Robert en tant que représentant de la République Française à l’occasion de l’ouvert du 33eme Conseil des Ministres qui s’est tenu ce jour à l’île Maurice.

Au nom de la France / Réunion Didier Robert a salué le rôle joué par la COI dans différents projets majeurs - la signature de l’accord de construction et de gestion du nouveau câble à très haut débit METISS, réunissant 6 opérateurs privés de nos îles, qui permettra de renforcer la connectivité numérique régionale.

Dans le domaine culturel deux projets emblématiques soutenus par la COI et financés par les collectivités avec le soutien du programme Interreg océan Indien : l’iconothèque et la phonothèque historiques de l’océan Indien.

Autre démarche saluée par le chef de la délégation France : l’adoption prévue du nouveau Plan de développement stratégique, qui réaffirme les ambitions et fixe les priorités d’action de la COI pour les 4 prochaines années.

La réalisation de ces objectifs ambitieux nécessite l’engagement renouvelé des États membres et des partenaires de la COI. Didier Robert a rappelé l’engagement et le soutien décisif apporté par l’UE aux activités de l’organisation et à son fonctionnement.

Les perspectives ouvertes par la collaboration avec le Fonds vert pour le Climat représentent objet de satisfaction. La France encourage une mise en œuvre effective au plus vite, afin de permettre de mobiliser des moyens additionnels au bénéfice du Secrétariat Général. Cela ne doit néanmoins pas nous détourner de la nécessité de mener les réformes structurelles nécessaires pour améliorer la gestion actuelle et future de notre Organisation.

La volonté de la France/ Réunion est que la COI poursuive le chemin engagé vers sa modernisation, afin de contribuer au rapprochement des cinq pays membres et de répondre aux aspirations de leurs populations et aux défis croissants d’un monde en pleine mutation.

En conclusion cette séance d’ouverture au nom de la France a assuré la nouvelle présidence et le Secrétariat général du soutien de la France/Réunion dans l’intérêt des peuples de l’océan indien.


Discours d’ouverture de Didier ROBERT
Président de la Région Réunion
au Conseil des ministres de la COI - Maurice (12 et 13 septembre 2018)

.............
Monsieur le Président du Conseil des Ministres de la COI,
Messieurs les Ministres,
Monsieur le Secrétaire général,
M. le vice-Président Conseil départemental de La Réunion,
Mme l’Ambassadrice, chef de la Délégation de l’Union européenne,
Excellences, Mesdames et Messieurs du corps diplomatique et consulaire,
Mesdames et Messieurs les Représentants des institutions et organisations internationales,
Mesdames et Messieurs les Officiers permanents de liaison auprès de la Commission de l’océan Indien,

Chers amis,

C’est un grand plaisir et un grand honneur pour moi, en tant que Président du Conseil régional de La Réunion, de conduire, à la demande du Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, M. Jean-Yves Le Drian, la délégation française à ce Conseil des ministres de la COI.

Le Ministre m’a chargé de vous faire part de son regret de n’avoir pu se joindre à nous aujourd’hui.

Je tiens ici en premier lieu à remercier la présidence mauricienne pour son accueil pour l’organisation de cette réunion. Je saisis cette occasion pour saluer le travail accompli depuis plusieurs mois, qui a contribué à renforcer incontestablement l’action de notre organisation, en particulier dans le domaine de la sécurité maritime, avec le succès de la Conférence ministérielle organisée en avril dernier.

Je tiens aussi à marquer notre appréciation pour le travail accompli par M. Madi Hamada, secrétaire général de la COI depuis juillet 2016.

La COI est un acteur incontournable de la région qui contribue, dans le respect des intérêts de chacun, à la construction solidaire et au développement durable de l’Indianocéanie. Nous sommes extrêmement attachés au succès de ses actions et à l’ambition fixés pour les prochaines années.

L’agenda de ce Conseil est dense, et doit nous permettre d’examiner des points essentiels à la bonne marche de notre Organisation, et prendre des décisions importantes pour améliorer son fonctionnement et l’efficacité de son action.

Permettez moi de retenir quelques uns de ces sujets.

La COI est, plus que jamais, une organisation active dans les domaines de la pêche, la sécurité alimentaire, l’économie bleue, l’environnement et les énergies renouvelables, la veille sanitaire ou la culture.

A titre d’exemple, je tiens à saluer notamment le rôle joué par la COI dans la signature de l’accord de construction et de gestion du nouveau câble à très haut débit METISS, réunissant 6 opérateurs privés de nos îles, qui permettra de renforcer la connectivité numérique régionale.

L’ancrage culturel de notre communauté de destin est également une priorité. En témoignent 2 projets emblématiques soutenus par la COI et financés par les collectivités de La Réunion avec le soutien du programme Interreg océan Indien. Je pense à l’iconothèque et à la phonothèque historiques de l’océan Indien.

Je me félicite également de l’adoption prévue du nouveau Plan de développement stratégique, qui réaffirme les ambitions et fixe les priorités d’action de la COI pour les 4 prochaines années.

La réalisation de ces objectifs nécessite l’engagement renouvelé des États membres et des partenaires de la COI. La France salue à cet égard le soutien décisif apporté par l’UE aux activités de notre organisation et à son fonctionnement.

A cet égard, sur la question financière, la France prend note avec satisfaction des perspectives ouvertes par la collaboration avec le Fonds vert pour le Climat, et encourage leur mise en œuvre effective au plus vite, afin de permettre de mobiliser des moyens additionnels au bénéfice du Secrétariat Général. Les progrés réalisés ne doivent néanmoins pas nous détourner de la nécessité de mener les réformes structurelles nécessaires pour améliorer encore la gestion actuelle et future de notre Organisation.

L’adoption prévue du nouveau règlement financier constitue une première étape en ce sens, qui prend en compte les recommandations des audits réalisés ces derniers mois et doit contribuer à surmonter les difficultés rencontrées cette année pour l’adoption du budget.

La France reste activement engagée aux côtés de la COI, comme le montre le soutien réitéré de l’Agence française de développement, dans le domaine, en particulier de la veille sanitaire ou de l’environnement. La Région et le Département de La Réunion sont également très engagés, à travers la mise à disposition de personnels et des soutiens financiers aux projets, notamment dans le cadre du programme Interreg océan Indien

Notre volonté est que la COI poursuive le chemin engagé vers sa modernisation, afin de contribuer au rapprochement des cinq pays membres et de répondre aux aspirations de leurs populations et aux défis croissants d’un monde en pleine mutation.

C’est cet objectif qui doit guider nos discussions à venir sur la question de l’évolution institutionnelle de la COI, que nous avions déjà abordée lors du précédent Conseil des Ministres.

Pour conclure, je souhaite assurer la nouvelle présidence qui sera portée par mon ami la République des Seychelles, M. le Vice-Président MERITON et le Secrétariat général qu’ils pourront compter sur notre soutien le plus entier.

Je vous remercie de votre aimable attention.

Didier ROBERT,
Président de la Région Réunion

PHOTOS

Les aides et services associés au thème de l’article :
Coopération
Économie
Fonds Européen