/ Actualité / Toute l’actualité
Retour
economie-circulaire-region-reunion-004.jpg

Appel à projets : Économie Circulaire session 2020

Entreprise Association Développement durable Économie Emploi Environnement
19 février 2020
Documents associés
Annexe 2 : Dossier de pré-candidature
Annexe 4.1 : Volet Administratif
Annexe 4.2 : Volet Technique
Annexe 4.3 : Volet Financier
Annexe 5 : Cerfa - Associations - Demande de subvention(s)
Règlement de l’Appel à Projets EC 2020 (ADEME - Région Réunion)

La Réunion Eco Positive, construire un modèle vertueux autour de l’économie circulaire

Appel à projets conjoint ADEME / RÉGION
Économie Circulaire session 2020

Accompagner les acteurs de l’Économie Circulaire à La Réunion

L’appel à projets économie circulaire lancé pour la 3ème année consécutive par
la Région Réunion et l’ADEME démarre ce 19 février 2020, et vise à :

➜ accélérer la prise en compte de l’économie de la ressource par le territoire,
les secteurs d’activités et les entreprises,
➜ accélérer l’identification et le montage de projets,
➜ favoriser et accompagner des synergies organisationnelles entre différents
acteurs régionaux,
➜ développer des programmes cohérents et intégrés.

Cet appel à projets couvre 6 volets de l’économie circulaire :

➜ Écoconception des biens, équipements et services
➜ Écologie Industrielle et Territoriale (EIT)
➜ Économie de la fonctionnalité (EF)
➜ Consommation responsable et éducation des citoyens à la consommation
durable/Ecolabel européen
➜ Allongement de la durée d’usage (réemploi, réparation et réutilisation)
➜ Recyclage et valorisation (dont gestion et traitement des biodéchets).

Cet appel à projets s’adresse aux collectivités ou établissements publics, dotés
de ressources humaines compétentes en matière d’économie circulaire et de
développement durable et à des acteurs privés. Les bureaux d’études ne sont
pas éligibles pour des projets portant sur leur champs d’expertise.

Télécharger l’Appel à Projets : voir documents associés

Sommaire du contenu de la page :

UN APPEL À PROJETS POUR ACCOMPAGNER LES ACTEURS
DE L’ÉCONOMIE CIRCULAIRE À LA RÉUNION

A) Présentation des lauréats 2019/ AAP EC 2018-2019
B) Une session 2020 axée sur la consommation responsable

LA RÉUNION ÉCOPOSITIVE : UN MODÈLE D’ÉCONOMIE VERTUEUSE
EN FAVEUR DE L’EMPLOI

A) Focus sur l’économie circulaire
B) Une démarche partenariale avec l’ADEME


A) Présentation des lauréats 2019/ AAP EC 2018-2019

ASSOCIATION LAÏQUE POUR L’ÉDUCATION, LA FORMATION,
LA PRÉVENTION ET L’AUTONOMIE
(ALEFPA)

Étude de faisabilité
pour la création d’une plateforme de compostage

L’ALEFPA gère à La Réunion plusieurs établissements pour un public adolescent et adulte en situation de
handicap intellectuel. L’association développe sur le site de Gernez Rieux, dans le sud du territoire, un
projet d’économie circulaire à partir de l’activité agricole, notamment en diversifiant les cultures, travaillant
les modèles de cultures sans intrants, priorisant les espèces locales, assurant une auto-alimentation,
transformant les productions sur place, vendant en circuit court… L’ALEFPA souhaite valoriser les biodéchets,
issus de la production agricole, de la restauration sur place, de l’atelier de transformation, de l’activité
de jardinage de l’ESAT, par la production d’un compost de qualité pour amender les sols cultivés.
L’ALEFPA souhaite réaliser une étude de faisabilité pour la création d’une plateforme de compostage des
résidus issus des activités du site pour produire un amendement organique.


ASSOCIATION DES VILLES ET COLLECTIVITÉS
DE L’OCÉAN INDIEN
(AVCOI)

Projet n°1 : Stratégie de promotion de l’économie circulaire
des villes de l’Océan Indien

Le projet concerne la mise en place de cycle de conférence en vu du développement de la stratégie
d’intervention des collectivités locales de l’Océan Indien pour la promotion de l’économie circulaire. Le
cycle de conférence devrait permettre : la production de guide pratique des actions des collectivités pour
l’économie circulaire et la formulation du plaidoyer des élus sur l’économie circulaire couplés des actions
d’investissement favorable à l’émergence de cette même économie dans les villes.

Projet n°2 : Étude de faisabilité pour la mise en place
d’un atelier de reconditionnement des véhicules usagés

Réalisation d’une étude de faisabilité pour la mise en place d’un atelier de chantier d’insertion de reconditionnement
des véhicules usagés (ou mis à l’arrêt) des collectivités réunionnaises. Ce projet répond
au double objectif : améliorer la gestion des fins d’usage des véhicules et créer une offre destinée à une
demande croissante de matériels pour les collectivités membres de l’AVCOI aux Comores et à Madagascar.
Au-delà du changement des pratiques de coopération vers une mutualisation des ressources et
l’allongement de la durée d’usage des matériels, le projet vise la mise en synergie des acteurs, la création
d’emploi d’insertion professionnel et la réduction des déchets.


BOURBON COMPOSITES

Étude et expérimentation d’un traitement compact
des eaux par des plantes tropicales
Epur’Tropic

L’assainissement des eaux résiduaires est un sujet global trouvant un écho particulier à La Réunion. Le
projet Epur’tropic propose une solution compacte et performante d’épuration par les plantes tropicales.
Il propose une revalorisation locale du verre en le transformant en substrat de filtration pour le système
d’assainissement. Le dispositif Epur’Tropic se présente dans des bacs à fleurs ou plantes locales. Le projet
Epur’tropic vise à reconstituer un sol artificiel de verre concassé où les plantes tropicales, associées
à nos conditions climatiques exceptionnelles (température, humidité), réaliseront une épuration performante
et durable sur une surface réduite.


CELLULE ÉCONOMIQUE DU BTP DE LA RÉUNION
(CER BTP)

Nouvelle bourse aux matériaux
Compte-tenu des évolutions réglementaires fortes en matière d’économie circulaire et de lutte contre
le gaspillage, la CER BTP souhaite faire évoluer la bourse aux matériaux pour l’ouvrir aux particuliers,
aux maîtres d’ouvrages et maîtres d’oeuvre. Ces derniers ayant la responsabilité d’assurer une gestion
conforme des déchets de chantier. Les maîtres d’ouvrages doivent notamment d’ici 2020 atteindre un
taux de 70 % de réutilisation et/ou de recyclage de leurs déchets de chantier. L’ouverture de la nouvelle
bourse aux matériaux devrait favoriser le réemploi.


CONFÉDÉRATION DES PME DE LA RÉUNION
(CPME)

Mise en place d’un espace territorial dédié
à l’économie de la fonctionnalité

Le projet de la CPME a pour objectifs :
➜ d’identifier les secteurs et les acteurs pouvant être concernés à travers une évaluation préliminaire du
potentiel de développement lié au passage à une économie de fonctionnalité ;
➜ d’informer les acteurs économiques du territoire sur ce sujet ;
➜ d’accompagner des acteurs privés qui souhaitent opérer le passage à une économie de la fonctionnalité.

Pour atteindre ces objectifs la CPME propose :
➜ la réalisation d’une étude préliminaire du potentiel que représente l’économie de la fonctionnalité sur
le territoire ;
➜ la sensibilisation des acteurs économiques sur l’économie de la fonctionnalité ;
➜ la création d’un espace d’intelligence territoriale (EIT) autour de l’économie de fonctionnalité.


GLASS TER’NATIVE

Étude de définition des besoins
pour une chaîne de tri et de valorisation du verre
(créer une filière de valorisation du verre à haute valeur ajoutée)

Le projet consiste à valoriser et transformer le verre dans des produits utilisables localement et ainsi limiter
les exports. Pour GLASS TER’NATIVE, le verre n’est plus un déchet mais bien une véritable ressource,
matière première alternative de demain. Ainsi, par des procédés industriels,
GLASS TER’NATIVE propose
de créer des produits qui répondent à des problématiques locales. En plus d’agir sur l’amélioration du
bilan carbone en proposant des produits « Péi » « GREEN » éco-responsables, il s’agit de créer et d’organiser
une nouvelle filière de valorisation du verre.
L’étude stratégique pour définir l’intégralité des besoins, des plans et des cahiers des charges pour
mettre en place la ligne la plus adéquate possible en fonction des technologies existantes sur le marché.


LA TRICYCLERIE PEI

Expérimentation d’une collecte de biodéchets à vélo
dans l’Ouest de La Réunion

Le projet consiste à expérimenter pendant un an la mise en place d’une collecte de biodéchets dans les
restaurants, les hôtels, les entreprises et les écoles qui le souhaitent, dans le secteur ouest de La Réunion.
Cette collecte s’effectuera sans émission de CO2, à l’aide d’un vélo cargo doté d’une assistance électrique
et de panneaux solaires à haut rendement. Elle s’effectuera directement dans les cuisines plusieurs
fois par semaine. Les biodéchets seront acheminés vers des sites de compostage de proximité construits
et suivis par l’association. Le compost sera ensuite redistribué pour permettre une revitalisation des terres
agricoles. À l’issue de l’expérimentation, un bilan du tonnage détourné de l’enfouissement sera réalisé.t


LES RENCONTRES ALTERNATIVES

Réalisation de la phase 1 de La Raffinerie (Friche éco-culturelle de Savannah)
Depuis 4 ans, Les Rencontres Alternatives, porte le projet de création d’un tiers lieu associatif, la friche
éco-culturelle de La Raffinerie. Cet écosystème offrira les informations, les formations, les activités et les
outils pour permettre aux citoyens d’être acteurs de l’amélioration de leur quotidien, tout en répondant
au mieux, aux urgences environnementales et socio-économiques actuelles. Les premières activités qui
verront le jour à La Raffinerie :
➜ des bureaux et un café/restaurant autonome en énergie alimenté en partie par une serre aquaponique,
➜ une micro-recyclerie (économie de la fonctionnalité et allongement de la durée d’usage des objets)
➜ une épicerie en vrac.
Ces activités seront installées dans des containers éco-conçus, en matériaux de récupération.


PROGRAMME D’ACTIONS ARTISTIQUES, CULTURELLES ET DE TRANSITION ÉCOLOGIQUE
(PAACTE)

Étude expérimentale relative au « Lavoir Social Club »
(économie de la fonctionnalité)

Le lavoir social-club est un tiers lieu, espace de rencontre et de vie où l’art et la culture se retrouvent d’un
service de laverie automatique activité centrale et la principale ressource économique. Un service de
pressing, de couture, de récupération et de recyclage sera proposé, la laverie propose les services liés au
domaine textile notamment. Ses différents services auront aussi pour vocation de participer à l’insertion
professionnelle de personnes handicapées. Ils permettront d’aborder une clientèle de professionnels tels
que des structures d’accueil et d’hébergement, de la restauration ou encore des coiffeurs. En proposant
des animations autour de plusieurs thématiques, Le Lavoir Social Club sera aussi un tremplin d’artistes
émergents.


PULP ÉCO

Études préliminaires pour la mise en oeuvre
d’une unité de pulpage et de séchage de pâte à papier

La société PULP Eco souhaite implanter une unité de transformation de cartons propres et souillés issus
des filières de tri pour créer une pâte brune de qualité stable par un procédé de pulpage adapté
au gisement restreint et varié de La Réunion. Le process tient compte de l’intégration des gisements
jusqu’à maintenant impossible à valoriser à l’exportation comme les cartons souillés ou mouillés. L’unité
de fabrication devrait permettre de façon significative de réduire le tonnage des matières cellulosiques
envoyés en centre d’enfouissement. Le projet devrait aussi permettre d’élargir les consignes de tri pour
les administrés. Une partie de la production finale pourrait être utilisée à La Réunion, le reste du tonnage
sera exporté (circuit le plus court possible). Dans la cadre de la session de l’appel à projets EC, Pulp Eco
souhaite l’accompagnement pour la réalisation des études préliminaires pour la mise en oeuvre de l’unité
de pulpage et de l’unité de séchage.


R2D2

Projet n°1 : Étude relative
à la création d’une recyclerie professionnelle
« Création d’une recyclerie destinée à la préparation au réemploi (réparation, conditionnement)
et réemploi des substances, matières et produits provenant des enseignes du Groupe Ravate »

R2D2 souhaite créer une recyclerie professionnelle pour le réemploi des substances, matières et produits
invendus, endommagés, détériorés, invendables en l’état du fait par exemple d’une casse un défaut
quelconque, etc, des produits du groupe Ravate. Réemploi par le biais d’un reconditionnement et/ou
une action de réparation effectuée au sein de la recyclerie pour un retour sur le marché du réemploi, en
marge, lieu et place des circuits classiques de vente des enseignes RAVATE. Dans la cadre de l’appel à
projets EC, R2D2 souhaite l’accompagnement pour la réalisation de l’étude de faisabilité pour la création
de la recyclerie professionnelle.

Projet n°2 : Étude de développement, fabrication et commercialisation
de conditionnements et emballages à partir de fibres de cellulose moulés

La société R2D2 envisage de créer une industrie de fabrication de conditionnement et d’emballages à
partir de cellulose moulée. La matière première utilisée sera une matière compostable et biodégradable.
L’objectif est notamment de proposer à l’horizon 2020 une solution de remplacement des barquettes
alimentaires en plastique et polystyrène expansé à partir de barquette en celluloses de production locale.
Outre les barquettes alimentaires qui seront réalisées à partir de cellulose vierge, divers emballages
(alvéoles à oeufs, …) seront produits à partir de pulpe de papier carton de récupération (journaux, magazines,
papiers de bureaux). L’objectif de l’étude est de déterminer la faisabilité technique et financière à
une alternative des barquettes en plastiques par la fabrication de contenants (barquettes alimentaires) à
partir de cellulose moulée.


RÉU-TILIZ

Projet expérimental de mise en place
d’un système de consigne de verre

Le projet porte sur la réalisation d’une étude et d’une expérimentation concernant la mise en place d’un
système de consigne de verre à La Réunion. L’objectif est de déterminer, tester et valider le modèle organisationnel,
technique et économique le plus pertinent pour le réemploi et/ou la réutilisation du verre.
Les contenants cibles s’étendent à l’ensemble des produits locaux conditionnés en verre (boissons, sirop,
confitures). Il s’attachera à fédérer l’ensemble des acteurs (consommateurs, producteurs, distributeurs,
collecteurs et gestionnaires des déchets et institutionnels) pour élaborer un dispositif efficace et générateur
d’emplois et d’activité économique locale. La finalité du projet est de favoriser la prolongation de la
durée de vie des contenants, limiter la consommation de matière et la production de déchets et écoresponsabiliser
les consommateurs.


RUNEW

Projet n°1 : Mise en place d’un Marketplace
Le projet consiste à développer et lancer une plateforme collaborative numérique pour mettre en relation
différents acteurs de l’économie de la réparation électronique proposant à terme les services suivants :
➜ la centralisation et mutualisation des produits électroniques repris et vendus par le réseau de réparateurs
affiliés
➜ la mise en relation de consommateurs avec des réparateurs vérifiés et formés
➜ l’achat de pièces détachées sourcées et qualifiées par GetUp
➜ la vente de particulier à particulier
➜ l’achat de garanties additionnelles
➜ la récupération des produits et composants non réparables pour centralisation de la filière de recyclage
➜ l’accès à des formations.

Projet n°2 : Atelier de réparation collaboratif et solidaire
« Get’Up Hub »

Le projet GetUp Hub consiste à créer un atelier de réparation collaboratif et solidaire. Cet espace permettra
d’accueillir :
➜ le public le plus éloigné du numérique à qui GetUp pourra donner ou vendre à prix symbolique des
matériels électroniques et de composants testés et fonctionnels récupérés lors du recyclage de matériels
➜ le public pour réaliser des réparations avec du matériel prêté ou loué
➜ des associations engagées aux cotés de GetUp dans une démarche vertueuse de réemploi et recyclage
à qui seront proposés le partage de compétences, un espace pour se réunir, des matériels et composants
ainsi que des outils
➜ des formations à destinations des particuliers et des professionnels
➜ des équipements techniques pouvant être loués par des artisans réparateurs pour lesquels leur acquisition
ne serait pas pertinente
➜ des événements et des projets autour de la réparation et du réemploi
➜ des ateliers de sensibilisation auprès de publics scolaires.


RÉUNION VALORISATION ENVIRONNEMENT
(RVE)

Études de conception pour une unité de valorisation des plastiques
(RéValPlast)

Le projet RéValPlast a pour objectif de mettre en place des filières locales de recyclage de plastique,
permettant de diminuer les importations de matières premières et de les remplacer par des matières premières
secondaires (paillettes et granulés de plastiques recyclés). Le projet permet de répondre à la problématique
du recyclage du plastique commune à toutes les filières (emballages, D3E, VHU, plastiques
agricoles …). L’étude permettra de définir et dimensionner le projet.


SERTO ENVIRONNEMENT

Études de faisabilité pour la production de barquettes alimentaires compostables
et/ou méthanisables
(BARCO)

Le projet Barco vise à déterminer par la réalisation d’une étude de faisabilité pour la production locale
de barquettes alimentaires en polymères compostables (fibres végétales et bioplastiques). L’étude répondra
à la pertinence d’une production de barquette issue de l’importation des matières premières
bioplastiques compostables ou d’une filière locale produisant une matière comparable. Elle s’attachera
également à l’examen de la fin de vie du produit et de sa transformation énergétique. Il sera possible de
définir la part d’énergie obtenue par la transformation énergétique par rapport à l’énergie nécessaire à
sa production.


SOLUTION ENVIRONNEMENTALE DE RECYCLAGE ET VALORISATION
INFORMATIQUE SOLIDAIRE
(SERVIS)

Atelier de réparation et de reconditionnement de matériels informatiques
(Recyclage Informatique Solidaire Est)

SERVIS a le projet de développer un atelier de reconditionnement et de recyclage informatique, dans
l’Est de La Réunion, en encourageant le réemploi de matériel pour permettre au plus grand nombre de
foyers de s’équiper.
Le projet se concentre sur le don et la collecte de matériels de déchetterie. Cette action permet de
revaloriser le matériel et de proposer une prestation de dépannage informatique solidaire à partir de
composants recyclés.
L’objectif de SERVIS et de :
➜ sensibiliser au recyclage et au réemploi
➜ effectuer de l’assistance et de l’initiation à l’informatique
➜ permettre l’équipement des foyers et des associations en matériels informatique peu coûteux
➜ promouvoir les activités informatiques solidaires.


SOS ALTERNATEURS

Étude pour la mise en place d’une filière de réparation et de reconditionnemen
d’éléments automobiles et marins

SOS Alternateur est spécialisé dans la réparation de démarreurs alternateurs et compresseurs de climatisation.
La société envisage la création d’une usine de rénovation afin de proposer aux garagistes,
aux réparateurs de bateaux, aux revendeurs, aux entreprises du BTP et de transport, des démarreurs,
alternateurs et compresseurs de climatisation de toutes marques refait à neuf et répondant aux mêmes
exigences de fabrication, de garantie et de qualité que les pièces d’origine dans le cadre d’un « échange
standard ». L’étude a pour objectif de déterminer la faisabilité technique et financière du projet.


TI’PAN

Expérimentation de mise en oeuvre
d’un service de couches lavables
(économie de la fonctionnalité)

L’objectif du projet est de sensibiliser les jeunes parents à la réduction des déchets, par la proposition
d’un service de location et entretien de couches lavables. TI’PAN envisage d’initier les jeunes parents
dès la naissance du bébé à travers des actions de sensibilisation dans les cliniques et maternités, en
proposant le service dès la maternité. Pour mémoire un enfant produit environ 1,5 tonne de déchets de
couches soit environ 4 400 couches.
Le service proposé comprend :
➜ la location des couches,
➜ la location et l’entretien des couches,
➜ la location, l’entretien et la livraison des couches.
La version complète du service propose :
➜ la fourniture des couches avec un sac étanche pour leur entreposage quand celles-ci sont souillées,
➜ le ramassage,
➜ l’entretien (lavage et conditionnement des couches),
➜ la livraison.
Ti’Pan proposerait également, la mise en place d’ateliers à destination des structures ou particulier sur
comment la consommation différente pour générer moins de déchets et faire des économies.


UTOPIO

Création d’une ligne de meubles péi à partir de matériaux recyclés
(Kanap’Péï)

UTOPIO a la volonté de lancer à La Réunion une marque de canapés fabriqués localement avec uniquement
des matériaux recyclés tout en créant un écosystème circulaire constitués de divers acteurs réunionnais,
qui devra être autonome au terme du projet. Pour se faire, UTOPIO travaille avec divers acteurs
réunionnais de l’économie circulaire et de l’économie sociale et solidaire et est accompagné et entouré,
d’une direction artistique, de communication et d’un animateur pour valoriser et remettre au goût du
jour le mouvement des Arts-Utiles. Le projet consisterait a créer une vingtaine de modèle afin de pouvoir
exploiter un premier showroom pour promouvoir le concept Kanap pei permettant la visualisation du
concept et la sensibilisation de tous. Pour rappel, environ 2 500 canapés en moyenne sont importés par
an à La Réunion.


ZÉNITH SOLAR DISTRIBUTION

Étude faisabilité pour la mise en oeuvre
d’un centre de reconditionnement de chauffe-eau solaire

L’objectif de l’étude est de déterminer la pertinence et la faisabilité de la créer d’une unité de traitement
et de reconditionnement des chauffe-eaux solaires victimes d’avaries et déposés quotidiennement des
toitures d’habitats. Le nombre d’équipements déposés chaque année est estimé à environ 4 000 pièces.
En plus de la notion de pertinence et de faisabilité, l’étude vise à concevoir et à dimensionner à courts
termes une unité de traitement desdits équipements afin de centraliser la prise en charge et d’offrir une
solution, structurée, viable, vertueuse et incitative aux solaristes locaux.


B) Une session 2020 axée
sur la consommation responsable

Pour la session 2020 de l’appel à projets économie
circulaire, la Région Réunion et l’ADEME souhaitent
promouvoir les actions à fort impact sur le changement
de comportement des consommateurs.
Objectif : permettre à l’acheteur, qu’il soit acteur
économique (privé ou public) ou citoyen consommateur,
d’effectuer son choix en tenant compte des
impacts environnementaux, à toutes les étapes du
cycle de vie du produit (bien ou service).

L’acte d’acheter ne représente que la partie visible
de l’acte de consommer. L’expérience d’acheteur
permet rarement d’avoir une vision complète des
enjeux et des impacts liés à nos choix
.

Consommer responsable, c’est prendre conscience
de la « partie cachée » de la consommation, pour
orienter nos choix en toute connaissance de cause.
Pour l’illustrer, on peut utiliser la métaphore de
l’iceberg : notre expérience de la consommation se
limite généralement à la petite portion émergée.
Alors qu’en matière de consommation et d’achats,
il faut considérer l’iceberg dans son ensemble,
c’est-à-dire l’ensemble du cycle de vie des produits.

L’écolabel européen illustre parfaitement le principe
de consommation responsable.

À La Réunion, déjà 8 établissements hôteliers sont
détenteurs de l’écolabel européen : l’hôtel Palm &
Spa, l’hôtel ILOHA, l’hôtel MERCURE CREOLIA, le
Lodge Roche Tamarin et Spa, l’hôtel Les Créoles,
l’hôtel Dina Morgabine, l’hôtel le Saint Pierre, et la
Résidence hôtelière l’Archipel.

Sur l’appel à projets 2020, seul les établissements
hôteliers 2** ou plus sont éligibles.


ZOOM SUR
L’ ÉCOLABEL EUROPÉEN,
UN REPÈRE POUR LES SERVICES
PLUS RESPECTUEUX
DE L’ENVIRONNEMENT

Il permet de distinguer pour une catégorie de
services, ceux présentant un impact moindre sur
l’environnement tout en garantissant des performances
identiques aux services analogues.
L’Écolabel Européen est le seul logo écologique
européen officiel utilisable dans tous les pays
membres de l’Union européenne, qui présente
la spécificité de tenir compte des impacts environnementaux
sur l’ensemble du cycle de vie
des services. En France le Ministère de l’environnement
a confié l’accompagnement de la
politique française en matière de déploiement
de l’Écolabel Européen à l’ADEME et sa délivrance
à AFNOR Certification.

Quelques critères obligatoires pour obtenir l’Écolabel
européen en hôtellerie :
➜ 50% d’énergie d’origine renouvelable, les huiles
lourdes et le charbon sont interdits (sauf le charbon
pour les cheminées décoratives)
➜ système de climatisation il doit être de classe A,
➜ efficacité énergétique et performance énergétique
 : l’hôtel doit être conforme à la législation et à
la réglementation locale,
➜ au moins 80% des ampoules doivent être de classe
A, et 100% dans les lieux où elles peuvent être allumées
pendant plus de 5 heures par jour, sauf si leurs
caractéristiques ne leur permettent pas d’être remplacées,
➜ les espaces extérieurs sont exclusivement chauffés
avec des appareils alimentés par des sources d’énergie
renouvelables,
➜ une poubelle appropriée doit se trouver dans
chaque toilette, les hôtes étant invités à l’utiliser,
➜ les désinfectants ne doivent être utilisés que
lorsque cela est nécessaire pour être conforme aux
prescriptions légales,
➜ les hôtes sont informés sur la manière dont ils
peuvent trier les déchets. Des poubelles adaptées au
tri doivent être mise dans leur chambre ou « à distance
raisonnable »,
➜ l’hôtelier ne propose pas de produits d’accueil
jetables (shampooings ou autres), sauf obligation légale.
Il ne propose de la vaisselle jetable que si elle
est biodégradable et fabriquée à partir de matières
premières renouvelables...


La Réunion Écopositive : un modèle d’économie vertueuse

A) Focus sur l’économie circulaire

Conformément aux recommandations de la Commission
Européenne, la Région s’engage pour un
scénario « zéro déchet », intégré dans les actions
inscrites au Plan Régional de Prévention et de
Gestion des Déchets (PRPGD)
en faveur de l’économie
circulaire.

La Région soutient l’économie circulaire pour La
Réunion, un modèle d’économie positive qui s’appuie
sur une démarche globale visant à réduire à la
source la production de déchets. Il s’agit d’intervenir
à trois niveaux :
produire sobrement (via l’éco-conception notamment)
optimiser et allonger l’usage (via l’économie
du partage, le réemploi par exemple)
préserver la matière (grâce au compostage ou
au recyclage).

Ce modèle permet de passer d’une économie
linéaire « produire, consommer, jeter » à une
économie créatrice d’activité et d’emplois, un
modèle vertueux.

La Collectivité accompagne les entreprises dans
leur transition écologique, oeuvre pour une structuration
des filières, soutient le recyclage et aide au
développement de solutions vertes telles que les « 
ressourceries » ou autres ateliers de réparation et
de valorisation.

B) Une démarche partenariale
avec l’ADEME

Les territoires d’Outre-mer se trouvent très dépendants
des importations de matières premières
et des exportations pour les flux de déchets spécifiques.
En considérant les déchets comme une
ressource, l’économie circulaire participe au développement
endogène et répond ainsi aux enjeux
ultramarins.
À La Réunion, l’ADEME participe à cette prise de
conscience et encourage tous les acteurs à agir
dans le cadre de la démarche d’économie circulaire,
en soutenant des actions qui visent à réduire
et optimiser l’utilisation des ressources naturelles
à différentes étapes du cycle de vie d’un produit.
Elle soutient et promeut cette démarche d’EC, qui
consiste à :
➜ modifier les modèles de consommation (enjeu
de long terme) en faisant évoluer les modes de vie
ainsi que les codes sociaux de la consommation
vers une plus grande sobriété
➜ faire évoluer le modèle économique en impliquant
tous les acteurs, des entreprises aux consommateurs.


BON A SAVOIR :


➜ + de 900 millions de tonnes de matières premières
consommés en France / an
➜ accroissement de la population + demande
de biens et d’équipements = déséquilibre irréversible
des écosystèmes mondiaux
➜ l’économie circulaire, un des leviers possibles
pour sortir de la crise économique et environnementale
actuelle
➜ une feuille de route (50 mesures) publiée au
mois d’avril 2018 par le Ministère de la transition
écologique et solidaire vers une économie
circulaire
➜ publication le 10 février 2020 relative à la
lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire.

PHOTOS
economie-circulaire-region-reunion-004.jpg jul06546-3.jpg jul06543-3.jpg jul06542-3.jpg jul06540-3.jpg jul06537-3.jpg jul06535-3.jpg jul06534-3.jpg jul06531-3.jpg jul06528-3.jpg jul06525-3.jpg jul06522-3.jpg jul06519-3.jpg jul06516-3.jpg jul06513-3.jpg jul06510-3.jpg jul06508-3.jpg jul06496-3.jpg jul06494-3.jpg jul06493-3.jpg jul06469-3.jpg jul06480-3.jpg jul06486-3.jpg jul06490-3.jpg jul06556-3.jpg jul06560-3.jpg jul06562.jpg economie-circulaire-region-reunion-06.jpg

Les aides et services associés au thème de l’article :
Développement durable
Économie
Emploi
Environnement
Entreprise
Association