/ Actualité / Journal

Les enjeux de la Coopération

Culture Économie Coopération Emploi
2 janvier 2020

Les échanges économiques, culturels, politiques ont toujours existé entre La Réunion et les pays de la zone, pour des raisons historiques, géographiques et culturelles. La double appartenance de La Réunion à l’Union Européenne d’une part, et à son environnement régional d’autre part, lui confère de nombreux atouts mais constitue aussi un facteur de complexité qui explique tout l’enjeu de la Coopération régionale et des relations internationales. C’est pourquoi le processus d’insertion régionale est désormais reconnu comme un facteur incontournable du développement de La Réunion pour lequel la Région Réunion est chef de file.

La politique de Coopération régionale et de relations internationales vise à favoriser le rapprochement des hommes, des idées, des cultures et des projets, notamment avec certains des pays à l’origine du peuplement de la Réunion. Mais l’ouverture de la Réunion à son environnement représente également un vivier d’opportunités économiques important.
La Région Réunion, à travers sa politique de coopération et de relations internationales oeuvre ainsi en faveur d’une meilleure insertion de notre île dans son environnement régional avec pour objectif premier de développer de nouvelles perspectives de formation, d’emploi et d’échanges économiques pour nos jeunes et nos entreprises.

La coopération est porteuse de développement pour les pays et
territoires qui y participent, en favorisant la mutualisation, les
échanges et la valorisation des compétences. Elle vise à un co-développement
mutuellement avantageux. Dans le sud-ouest de
l’océan Indien, les actions de coopération menées à partir de La Réunion
et de Mayotte améliorent et facilitent les relations des deux
Départements d’outre-mer avec les pays de la zone, tout en faisant
émerger de nouvelles opportunités de développement.
Le Grand océan Indien est une zone dynamique, dans laquelle de
nombreux processus sont à l’oeuvre et que La Réunion doit prendre
en compte afin de garantir son développement et son avenir.
En effet, la zone de l’océan Indien est caractérisée par de fortes disparités
et des écarts de développement
(une vingtaine d’États
parmi lesquels des pays moins avancés – PMA -, des pays à revenus
intermédiaires – PRI - , des nouveaux pays industrialisés – NPI - mais
également des pays appartenant au G 20, tels que l’Afrique du Sud et
l’Australie). Dans cet espace, La Réunion se distingue notamment
par ses nombreux atouts, mais également par son expertise
dans de multiples domaines.

Par ailleurs, la zone du Grand océan Indien est un espace géostratégique
avec d’importantes ressources naturelles telles que les hydrocarbures
dans le golfe persique (60 % des réserves mondiales),
les minerais en Afrique australe (75 % du platine, 50 % de l’or,
84 % du diamant industriel, 40 % du cuivre mondial ou encore les
ressources halieutiques (pêche). Cette zone est également un « hot
spot » de la biodiversité mondiale avec de nombreuses espèces migratrices
(oiseaux, mammifères marins,…) dont la préservation nécessite
des démarches concertées ; ainsi qu’un espace stratégique
pour les échanges internationaux en termes de flux commerciaux et
de voies maritimes.
Les pays de la zone, incluant le territoire réunionnais, doivent faire
face à des risques naturels et à des menaces diverses (actes de piraterie,
menaces terroristes, etc.) auxquels des réponses peuvent être
apportées grâce à la mise en commun d’informations et d’expertises
à l’échelle de l’océan Indien. Ainsi, la coopération entre les instituts
de météorologie de l’océan Indien, à travers le partage de données,
permet de définir des modèles plus robustes pour les prévisions cycloniques
dans la zone.
La politique de coopération régionale et de relations internationales
se caractérise également par les relations diplomatiques, les visites
institutionnelles qui entretiennent les liens d’amitié tissés entre la
Région Réunion et les pays partenaires : des relations humaines, des
rencontres et des échanges.
À titre d’exemples, en 2016, l’Ambassadeur de Chine en France effectuait
pour la première fois une visite de 4 jours à La Réunion. Des
liens culturels, éducatifs et touristiques forts unissent la Chine et La
Réunion, c’est pourquoi la Région Réunion a fait de la Chine l’une des
priorités de sa politique de coopération régionale et de relations internationales.
De même en 2018, les acteurs de la Maison de l’Export
ont rencontré l’Ambassadeur d’Afrique du Sud en France.
Par ailleurs, en 2019, la collectivité a accueilli l’Ambassadeur de
France à Madagascar et l’Ambassadeur de France aux Seychelles. Ces
rencontres ont permis d’avancer sur les sujets de coopération entre
les territoires, dont les opportunités d’export pour les entreprises
réunionnaises. Sont aussi régulièrement accueillies, les délégations
étrangères de passage à La Réunion : l’occasion de faire le point sur
les projets en cours et à venir, et d’impulser les coopérations bilatérales
existantes, découlant des différents accords de coopération signés
entre la Région et les pays du Grand océan Indien.


POURQUOI FAIRE LE CHOIX DE LA COOPÉRATION RÉGIONALE ?

- pour favoriser le rapprochement des Hommes, des idées, des cultures
et des projets, par des échanges dans tous les domaines ;
- pour offrir aux jeunes Réunionnais la possibilité de découvrir d’autres
horizons et de saisir de nouvelles opportunités en termes de formation
professionnelle et d’emploi ;
- pour élargir le marché intérieur de La Réunion dont l’étroitesse est un
frein au développement des entreprises locales et à la délocalisation des
entreprises extérieures ;
- pour créer de l’emploi à La Réunion par l’accompagnement d’entreprises
et de clusters à l’international ;
- pour mobiliser/valoriser toute l’expérience et la technologie disponibles
à La Réunion, qui dispose de pôles d’excellence dans de nombreux
domaines ;
- pour participer au développement des pays qui environnent La Réunion,
et notamment les pays les moins avancés (PMA) ;
- pour élaborer des réponses plus efficaces face à des enjeux communs
(risques naturels et sanitaires, changements climatiques, préservation de
la biodiversité, valorisation d’un patrimoine culturel commun) ;
- pour faire vivre et optimiser les différents accords qui ont été signés
entre la Région Réunion et les pays du Grand océan Indien au titre de la
loi d’orientation pour l’outre mer.








Les aides et services associés au thème de l’article :
Culture
Économie
Emploi