/ Actualité / Toute l’actualité

22ème Conférence des présidents des RUP – Guyane

Collectivité Transport Pêche Mobilité Fonds Européen Coopération
26 octobre 2017

La 22ème conférence des présidents des Régions ultrapériphériques s’ouvre officiellement ce jeudi 26 octobre en Guyane. C’est dans un lieu symboliquement fort du partenariat avec l’Europe : la salle Jupiter du Centre Spatial de Kourou, que les 9 présidents des RUP, accueilli par Rodolphe Alexandre, Président de la Région Guyane, se sont exprimés.

Document associé
Discours de Didier ROBERT prononcé à Cayenne

Accessibilité, cohésion sociale, développement durable, compétitivité : pour le Président Didier ROBERT, l’Europe doit affirmer son engagement au profit des populations éloignées

Une session interne qui précède la session partenariale qui se tiendra vendredi 27 octobre en présence cette fois de la Commissaire européenne, Corina CRETU, du Président de la Commission Européenne, Jean-Claude Juncker et du Président de la République Française, Emmanuel Macron. Cette conférence revêt un caractère particulier car elle fait suite à la remise, par les régions en mars dernier, de leur Mémorandum, véritable document de référence élaboré en concertation avec les acteurs locaux pour définir les grands axes de développement des territoires ultrapériphériques et de La Réunion en particulier.

«  J’ai enfin le sentiment que les trois étages de la « fusée RUP » sont désormais bien en place a précisé le Président Didier Robert. « Le premier étage de notre fusée c’est évidemment l’arrêt de la Cour de Justice de l’Union européenne de décembre 2015 sur l’article 349. Le deuxième étage, le mémorandum conjoint que nous avons posé sur la table de la commission en mars dernier. Le 3ème étage enfin, c’est bien sûr la Communication de la Commission rendue publique ces derniers jours. Ces 3 documents nous donnent aujourd’hui le cadrage politique indispensable pour poursuivre notre action dans la voie d’une meilleure prise en compte de nos spécificités au sein de l’Europe, poursuivre notre action au service du développement de nos territoires et pour le bien commun de nos populations. Cette communication était le dernier chainon manquant et attendu. Un texte particulièrement important parce qu’il préfigure de fait la stratégie de l’Union pour les cinq prochaines années, sur des sujets extrêmement importants, qui vont des questions d’accessibilité, de cohésion sociale, de développement durable ou encore de compétitivité.  »

Le président de la Région Réunion a salué le choix d’une approche spécifique, « sur mesure » pour chacune des régions, pour une démarche davantage fondée sur des partenariats plus équilibrés, sur des principes de cohérence renforcée et de responsabilités plus largement assumées. Mais le Président attend bien sûr que les orientations adoptées dans la Communication ne restent pas des engagements de principe, mais se traduisent par des mesures et des dispositions réelles et concrètes.

Didier Robert a relevé les avancées incontestables qui répondent sur de nombreux sujets à nos attentes : la mobilité des personnes et des marchandises, les aides à la flotte pour le secteur de la pêche, une intégration régionale plus affirmée sur les grands projets structurants, la reconduction du POSEI agricole pour tous nos agriculteurs à La Réunion…

Des points d’alerte subsistent aussi. A titre d’exemple sur la politique de concurrence ou de la fiscalité qui sont des éléments clés du renforcement de la compétitivité de nos entreprises et d’attractivité de notre territoire, la commission n’est pas encore allé assez loin. Sur la question des énergies, Didier ROBERT a fait aussi le constat que les ambitions affichées pour nos territoires ne sont véritablement assorties à ce stade d’aucun moyen particulier au niveau communautaire.

Autre sujet de vigilance relevé par le Président de Région : la situation sociale des RUP qui a conduit l’ensemble des Présidents des RUP à demander la création d’une nouvelle dotation au titre du FSE surcoûts, sujet pour lequel la Commission a accepté d’engager un vrai travail d’évaluation.

En conclusion, le Président Didier Robert a rappelé sa détermination à mieux faire entendre la voix de La Réunion et à «  obtenir de la Commission qu’elle accepte de continuer à explorer tous les champs du possible…J’ai la conviction profonde que des progrès peuvent encore évidemment être enregistrés sur la base de l’article 349. La réponse que nous formulerons demain à la Communication de la Commission nous appartient. Cette réponse appartient à chacun d’entre nous parce que le choix de l’avenir de nos territoires est d’abord de notre propre responsabilité ».

PHOTOS

Les aides et services associés au thème de l’article :
Transport
Pêche
Mobilité
Fonds Européen
Coopération
Collectivité