Page 25 - RunMag02

This is a SEO version of RunMag02. Click here to view full version

« Previous Page Table of Contents Next Page »
RÉUNION MAG’ 03
I
OCTOBRE-NOVEMBRE-DÉCEMBRE 2010
Pour offrir à tous les mêmes
chances de réussite, les Cases à
Lire seront portées par les asso-
ciations de toute l’île. Sollicitées
par le biais d’un appel à projets,
les associations candidates ont dû
répondre à un cahier des charges,
garant de la qualité des activités
qui seront proposées. Ainsi, un
descriptif des modalités précises
d’organisation de leur intervention
(lieu d’implantation, capacité d’ac-
cueil, horaire d’ouverture,...) ainsi
qu’une présentation de l’équipe ad-
ministrative et pédagogique mise à
disposition du projet (CV des inter-
venants,...) leur ont été principale-
ment demandés. Par la suite, l’aide
de la collectivité régionale qui sera
votée en commission permanente
sera conditionnée par le respect de
ces critères. Les structures rete-
nues se verront labellisées provi-
soirement par la Région Réunion
pour pouvoir être identifées par
leurs usagers. La labellisation déf-
nitive n’interviendra qu’après une
évaluation sur site de l’activité de
l’association au terme d’une année
d’exercice sur la base de critères
tels que le nombre de personnes
ayant suivi l’activité proposée ou
encore le nombre de personnes
ayant été orientées vers un par-
cours de formation.
Labelliser les initiatives associatives
Pour que l'Illettrisme ne soit plus un tabou : deux
parrains s'expriment
Dans le cadre de sa campagne générale d’information en matière de lutte contre l’illettrisme,
la Région Réunion a reçu le précieux parrainage de deux personnalités réunionnaises : Bri-
gitte Grondin, la référence en matière de cuisine créole et auteure de plusieurs livres de
recettes et Joël Manglou, artiste aux multiples facettes et notamment musicien chanteur.
Les deux parrains se sont mobilisés et ont participé à la réalisation d’un spot télévisé et
radiophonique pour encourager ceux qui sont en situation d’illettrisme à reprendre confance
à travers ces paroles : «
Si dans la vie, vous avez des diffcultés pour remplir un chèque ou un
papier administratif, pas la peine d’avoir honte. Il faut savoir qu’à tout âge, on peut apprendre
ou réapprendre à lire, à écrire et à compter.
» L’objectif est de dédramatiser l’illettrisme en
incitant les personnes concernées à aller de l’avant sans sombrer dans la fatalité et en
proftant des dispositifs régionaux existant tels que les Ateliers de lutte contre l’illettrisme et
prochainement les Cases à Lire.
REUNION MAG 03.indd 25
17/0