Rentrée 2011 : cap vers l’excellence éducative pour tous les Réunionnais

Le 18 août 2011
Bourse régionale de la Réussite, aides à la mobilité, aides aux voyages, pop, primo livre, construction de lycée... la Région consacre plus de 171 millions d'euros à la Réussite éducative. Un budget en augmentation de plus de 18 millions par rapport à 2010. Plus de 8 500 jeunes réunionnais sont accompagnés par la collectivité pour réussir leurs parcours avec une participation de près de 13 millions d'euros. 93 millions d'euros pour l'enseignement secondaire, 24 millions d'euros pour l'enseignement supérieur et la recherche. En 2011/2012 la Région poursuit sa politique délibérément axée sur la réussite des jeunes avec des dispositifs renforcés, une programmation de rénovation des lycées, des mesures nouvelles pour répondre aux besoins réels des élèves (réforme des lycées/augmentation des bacheliers...).
Flash Video - 12.6 Mo

Un programme de construction, rénovation, réhabilitation

Avec la livraison du lycée Saint-Benoît IV à la rentrée scolaire 2010-2011, CE SONT 44 LYCÉES PUBLICS QUI SONT ACTUELLEMENT EN SERVICE.

CapaCité d’aCCueil théorique : 46637 élèves

répartition géographique des lyCées publiCs :

> Nord : 9 lycées/10675 places d’accueil

> Est : 9 lycées/9634 places d’accueil

> Ouest : 11 lycées/10832 places d’accueil

> Sud : 15 lycées/15496 places d’accueil

Ce patrimoine immobilier représente une surface bâtie de plus de 600000 m2.

POURSUITE DES TRAVAUX DE RÉHABILITATION

Déjà plus de 30 millions d’euros pour les écoles

> Les écoles primaires font partie intégrante des équipements de proximité éligibles au Plan Régional d’Aides aux Communes. L’objectif est d’aider les communes à supporter le coût de ces infrastructures qu’il s’agisse de travaux de rénovation ou encore de construction. À ce jour, sur l’ensemble du territoire, 59 chantiers communaux ou intercommunaux relatifs à des écoles primaires ont été financés par la Région pour un montant global d’investissement de plus de 30 millions d’euros. À ce titre, le Président de la Région était, le 3 juin dernier, aux côtés du Maire de Saint- André, éric Fruteau pour la pose de la première pierre de l’école de la Zac Fayard pour laquelle une subvention régionale a été sollicitée à hauteur de plus de 2,5 millions d’euros. La livraison des 14 salles de cours est prévue fin 2011.

PROGRAMMES DE RÉHABILITATION LES OPÉRATIONS EN COURS FINANCÉES PAR LA RÉGION RÉUNION

AchèveMent des travaux de réhabilitation

> Mise en service en cours d’année 2011 du gyMnase de Plateau Caillou, destiné aux élèves des lycées Evariste de Parny et du lycée hôtelier La Renaissance (5.3 M€)

> la poursuite des travaux de réhabilitation et la livraison du lP Rontonay-saint-denis (15 M€)

Poursuite des travaux de réhabilitation

> lyCée Roland gaRRos – le taMPon Travaux en cours – livraison 2012 – 19.2 M€

> Réhabilitation du lePaH de saint-JosePH (2ème phase) Travaux en cours 10 M€

> Reconstruction du CentRe aFPaR JaMaïque – saint-denis Démolition des bâtiments actuels, construction de nouveaux bâtiments (administration, salles d’enseignements, ateliers…) et de parkings. Travaux en cours 6 M€

> Réhabilitation et extension du CFa de saint-andRé Travaux en cours 21 M€

Etudes en Cours

> extension/réhabilitation du lyCée PRoFessionnel sCHoelCHeR – saint-louis études de maîtrise d’oeuvre en cours 13.5 M€

> Réhabilitation du CentRe aFPaR saint-Paul études de maîtrise d’oeuvre en cours 14.7 M€

Procédures en Cours

> Réhabilitation du lyCée PRoFessionnel lePeRvanCHe – le PoRt Consultation de maîtrise d‘oeuvre à engager 8 M€

> Réhabilitation du lyCée lislet geoFFRoy – saint-denis Consultation de maîtrise d‘oeuvre à engager 12 M€

> Réhabilitation du CFa léon legRos sainte Clotilde Consultation de maîtrise d‘oeuvre à engager 24 M€

S’agissant des projets de construction de lycées neufs, le choix du foncier du futur lycée nord – saint-denis – 35 M€, a été acté sur Bois de Nèfles Sainte-Clotilde. La procédure de concours pour le choix des équipes de maîtrise d’oeuvre a été lancée le 23 juin dernier.

Par ailleurs, le 31 Mai dernier la Commission Permanente a voté des subventions à hauteur de 3,4 M€ qui ont été déléguées aux lycées pour divers travaux de maintenance.

internat des lycées

La collectivité s’est engagée à améliorer les conditions d’accueil et de vie dans les internats, en réalisant des travaux de réhabilitation et de remise à niveau. C’est dans ce cadre que l’internat du lycée professionnel de Vue Belle – La Saline/Saint-Paul est actuellement en travaux, et l’internat du lycée Paul Moreau – Bras Panon verra le démarrage de ses travaux au cours du 3ème trimestre de cette année 2011.

C’est près de 2 M€ qui sont investis dans les internats de ces deux lycées. Une planification des travaux de réhabilitation et de rénovation de l’ensemble des internats des lycées sera établie d’ici début 2012.

la réussite universitaire comme priorité avec trois grands projets innovants

La compétence relative aux constructions de locaux pour l’université relève de l’état. toutefois, la région a été amenée, dans un cadre partenarial, à assurer la maîtrise d’ouvrage d’un certain nombre d’opérations en lien avec les préoccupations et les orientations de notre collectivité, en faveur de l’enseignement supérieur.

> Le premier est celui de la construction d’une station d’observation de l’atmosphère au Maïdo avec une participation de l’état et de l’Europe pour un coût global du projet à hauteur de 9 millions d’euros. Poursuite des travaux à hauteur de 9.8 M€ Fruit d’un partenariat avec l’université de La Réunion, le CNRS-INSU et l’Université de Versailles Saint- Quentin, cette station a vocation d’être une référence pour les latitudes tropicales de l’hémisphère sud et servira à échanger les bases de données dans les études sur les changements climatiques.

> Le second concerne l’implantation d’une station de réception et de traitement d’images satellites à saint-pierre pour une participation financière de la Région, de l’Europe, de l’état et de la commune de Saint-Pierre pour un montant global de 11.2 M€. Démarrage des travaux cette année

> Enfin le troisième projet concerne la réalisation d’une résidence d’accueil internationale pour les chercheurs et les étudiants sur le campus universitaire du tampon. Cela représente un investissement de la collectivité de 4.9 M€ financé par L’Europe, la Région et la commune du Tampon. Cette résidence dont le chantier commencera également cette année a pour objectif de permettre à La Réunion de se placer en position favorable pour attirer des étudiants, des stagiaires et des enseignants- chercheurs de la zone océan Indien.

La Région accompagne la réussite des jeunes Réunionnais

Flash Video - 11.5 Mo

Les lycées connaissent ces dernières années une vague de réformes :

> réforme de l’enseignement professionnel

> réforme de l’enseignement technologique

La Région, à travers le « Plan de Relance – réhabilitation » des bâtiments entend accompagner les établissements dans l’adaptation des locaux à ces évolutions pédagogiques.

Pour répondre aux besoins urgents, c’est une subvention d’environ 700 K€ qui a été déléguée aux établissements pour assurer cette prochaine rentrée scolaire. Les investissements plus lourds seront engagés par la Région. Le programme des travaux des lycées : plus de 49 M€ pour le bâti scolaire et universitaire Parallèlement, afin de garantir des conditions d’accueil optimales pour les jeunes Réunionnais, les lycées de l’île feront l’objet en 2011 d’opérations de maintenance visant à la mise aux normes d’accessibilité aux personnes porteuses de handicap, la rénovation thermique ou encore la remise à niveau technique et fonctionnelle des bâtiments. Les centres de formation seront modernisés pour permettre un meilleur accueil des apprentis et stagiaires. Les Maisons Familiales et Rurales (MFR) de Saint-Pierre et du Tampon ainsi que l’Institut Rural d’éducation et d’Orientation (IREO) de la Plaines des Palmistes qui accueillent des jeunes en rupture avec le système scolaire seront également concernés par des travaux de réhabilitation. Le secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche n’est pas en reste car ce sont plus de 18 millions qui lui seront consacrés dans le cadre du plan de relance pour la construction de trois équipements d’envergure : la station d’observation de l’atmosphère de La Réunion au Maïdo, la résidence internationale du Tampon et la station de réception et de traitement d’images satellite de Saint-Pierre.

La réforme de la voie technologique industrielle

Après la réforme de la voie professionnelle, la réforme des séries générales, c’est au tour des séries Sciences et Technologies Industrielles (STI) et Sciences et Technologies de Laboratoire (STL) qui sont programmées pour les élèves de première à la prochaine rentrée 2011. Cette rénovation devrait conduire à la diversification des parcours et mieux répondre aux exigences pédagogiques liées à la poursuite d’études supérieures.

La STI serait organisée en quatre spécialités :

> innovation technologique et éco-conception ;

> système d’information et numérique ;

> énergies et développement durable ;

> architecture et construction durable.

La série STL comportera deux spécialités :

> biotechnologies ;

> sciences physiques et chimiques appliquées en laboratoires.

La réforme STI 2D s’appliquera à 14 lycées de l’Académie de La Réunion soit un tiers de nos lycées publics et celle de la série STL concernera 4 lycées.

Cette réforme s’accompagne du changement des référentiels pédagogiques et des équipements de travail afférents. La collectivité est sollicitée pour le financement des matériels nécessaires dont les premières estimations s’élèvent à quelques 4 millions d’euros et d’aménagements immobiliers qui seront précisés sur la base de l’application des nouveaux guides ministériels d’équipement et de laboratoires.

Des voies d’optimisation financières sont recherchées pour répondre à cette évolution pédagogique qui vise à améliorer l’orientation, à rapprocher les lycéens du monde socioprofessionnel et à renforcer leurs compétences de généralistes (deux langues vivantes au lieu d’une actuellement).

De nouveaux dispositifs de soutien adaptés aux besoins des étudiants et des familles

La Bourse régionale de la réussite, L’aide régionale au remboursement d’un prêt étudiant, le chèque-livre, le pop

soucieuse d’accompagner les jeunes réunionnais vers la réussite et promouvoir ainsi l’excellence, la région réunion propose aux lycéens, apprentis et étudiants des mesures adaptées.

Flash Video - 14.4 Mo

Depuis la rentrée 2010, deux nouvelles allocations s’adressent aux étudiants.

> L’ape (l’Allocation de Premier équipement) destinées à faciliter l’acquisition d’équipement nécessaires tels qu’un ordinateur (y compris le premier abonnement internet), de matériels technologiques à la charge des étudiants, de manuels spécifiques et onéreux, d’équipements sportifs ou culturels, de supports de cours et d’enseignement à distance. 7450 étudiants boursiers du CROUS et non boursiers peuvent prétendre à cette aide.

> L’AFi (l’Allocation de Frais d’Inscription) en première année d’études supérieures qui s’adresse à des étudiants non-boursiers pour leur première inscription en études supérieures. 3400 jeunes peuvent en bénéficier. Sont éligibles à l’Allocation de Premier équipement (APE) et à l’Allocation de Frais d’Inscription (AFI)

les étudiants de nationalité française, titulaires du baccalauréat session 2011, rattachés à un foyer fiscal à La Réunion, s’inscrivant dans une filière d’études supérieures (à La Réunion ou ailleurs) et dont le Revenu Global Brut du foyer fiscal des parents est inférieur à 108000 €/an.

> L’api (l’Allocation de Première Installation) qui permet de réduire les charges afférentes à la première installation à La Réunion, en métropole hormis le Québec,

• Pour La Réunion, l’API s’adresse aux étudiants qui s’inscrivent pour la 1ère fois en études supérieures et qui déménagent hors de la commune de résidence des parents (bail au nom de l’étudiant)

• Pour les départs en métropole ou à l’étranger, s’inscrire dans une formation initiale supérieure inexistante à La Réunion.

bénéfiCiaires

1 – pour les étudiants qui s’inscrivent pour la première fois hors de sa commune de résidence à la Réunion Montant de l’aide : 300 €

2 – pour les étudiants qui s’inscrivent pour la première fois hors de la Réunion (Métropole, europe – hormis le québec -) en 2010, la Région a subventionné 4100 étudiants (bourse de la Réussite + aPi) pour un montant total de 3 750 000 euros.

Par ailleurs, la Région Réunion accompagne les étudiants par le biais d’autres aides :

> l’aide à admission aux classes préparatoires aux grandes écoles (120000 euros en 2010),

> les aides en faveur de la mobilité pour les programmes universitaires (ERAMUS - 200000 euros) et CREPUQ - 200000 euros)

Nouveau cette année, l’APM (l’Allocation de Première Année de Master) Il s’agit d’une aide forfaitaire de 500 € versée aux étudiants non boursiers, lauréats de la licence ou L3 et qui s’inscrivent en première année de Master ou équivalent (2ème année d’école d’ingénieur ou de management par exemple).

L’aide Régionale au Remboursement d’un Prêt Étudiant

une des nouveautés de la région pour cette rentrée 2011 est la mise en place en faveur des étudiants d’un prêt à taux zéro, qui consistera à prendre en charge les frais de dossier et les d’intérêts du prêt contracté par l’étudiant avec une banque de droit européen. Cette initiative s’inscrit parmi les mesures prises par la mandature (au-delà de la Bourse de la réussite) qui visent à faciliter la réalisation des projets de formation (parfois très coûteux) et à donner aux jeunes les meilleures armes pour leur insertion professionnelle.

Ce dispositif s’adresse à tous les étudiants Réunionnais :

> souhaitant obtenir un prêt étudiant auprès d’un organisme bancaire ;

> âgé de plus de 18 ans ;

> inscrit dans une filière d’étude supérieure à La Réunion ou ailleurs ;

> dont le foyer fiscal (des parents ou de l’étudiant lui-même si déclaration individuelle) de l’année n-1 est rattaché à La Réunion.

L’étudiant ne pourra bénéficier que d’une seule aide durant son cursus universitaire.

Le Conseil Régional propose de prendre en charge les intérêts des prêts étudiants :

> à hauteur de 4.3 % maximum du montant du capital, frais d’assurances inclus ;

> sur la base de 20000 € maximum ;

> et d’une durée maximale de 8 ans, comprenant la durée de franchise et la durée de remboursement. en pratique :

étape 1 : l’étudiant contracte un prêt auprès de sa banque ;

étape 2 : il constitue un dossier auprès de la collectivité qui s’engage à verser le montant des intérêts générés par son prêt étudiant, plafonné à hauteur de 4.3 % du montant du capital, coût de l’assurance inclus ;

étape 3 : Ce montant lui est versé en intégralité dès le premier remboursement effectif de son prêt. observations :

l’étudiant reste responsable du remboursement de son crédit. il n’y a pas de cession de créance et donc pas de responsabilité de la Collectivité envers l’organisme financier quant au remboursement du prêt.

Le chèque livre

La Collectivité attribue chaque année une aide aux familles des lycéens et apprentis de l’enseignement secondaire pour la location ou l’achat des manuels scolaires à travers le dispositif Primo’Livres.

Pour la rentrée 2012/2013, la Région Réunion souhaite faire évoluer cette aide avec le déploiement d’un « chèque livre ». Cet outil vise à conforter le bénéfice de l’aide régionale auprès de tous les publics bénéficiaires, et pourrait, à terme, être complété par des volets culture, sport, loisirs… Aide individuelle forfaitaire : 50 €

Le Plan Ordinateur Portable : 2ème phase

Flash Video - 7.2 Mo

Dispositif mis en place à la rentrée 2010 afin d’assurer l’égalité des chances de tous les jeunes Réunionnais devant le numérique − technologie largement adoptée par la jeunesse actuelle mais également par les professions d’avenir et le monde de l’économie − la nouvelle mandature, dès son arrivée à la Région, convaincue des vertus pédagogiques des nouvelles technologies, a retenu parmi ses priorités pour le secteur de l’éducation, la numérisation de l’école. Le numérique à l’école est une réalité et une exigence forte d’aujourd’hui.

L’année 2 du POP est placée sous la bannière de la pédagogie : 2/3 des lycéens seront équipés d’un ordinateur portable. Une convention de mise à disposition des animateurs POP aux Chefs d’établissement est signée pour optimiser la collaboration avec la communauté éducative. Au vu de la réforme de la voie technologique (classe de 1ère) cette année 2011 est une excellente opportunité pour le dispositif POP, c’est un outil pédagogique complémentaire qui favorise la modernisation de l’enseignement

Pour accélérer le déploiement des usages du numérique dans nos lycées, des études sont lancées pour le recensement des besoins des établissements en équipements techniques - wi-fi, interconnexion des lycées – en lien avec le POP. L’opérationnalité est prévue pour la rentrée de janvier 2012.

C’est un travail partenarial avec le Rectorat et les Chefs d’établissement pour le déploiement des Espaces Numériques de Travail dans nos lycées. Par ailleurs, la Région lancera un appel à projets pédagogiques numérique en direction des lycées pour le développement des usages du numérique pour l’année scolaire 2011/2012.

Mobilité

Les études à Québec : renouvellement de la convention

Le partenariat avec le Québec a été renouvelé le 19 janvier 2011 à Québec pour une période de 4 ans, concernant notamment des études professionnelles dispensées par les Collèges d’Enseignement Général et Professionnel (CEGEP). Rappelons que dans le cadre de ce partenariat, 390 Réunionnais sont actuellement en études et 246 Réunionnais des promotions antérieures occupent déjà un emploi au Québec.

Le dispositif de mobilité avec le Québec vise à :

> favoriser la venue de jeunes Réunionnais dans les différentes régions du Québec qui manifestent une volonté de les accueillir ;

> faciliter l’adaptation des jeunes réunionnais pendant leur cursus de formation ;

> accompagner l’intégration de ceux qui auront choisi d’y mener une 1ère expérience professionnelle ou de s’y installer de façon durable.

La collectivité a complété son dispositif d’aide en prévoyant l’attribution (sur dossier) d’une aide annuelle maximale de 4600 € aux jeunes qui auraient besoin d’un ou deux semestres d’études supplémentaires pour obtenir leur diplôme.

L’axe de la mobilité sera renforcé en 2011 avec une ouverture vers d’autres pays comme l’Australie, ou Maurice qui offre des perspectives intéressantes d’emplois pour de jeunes techniciens ou étudiants anglophones notamment.

Cette approche par pays d’accueil sera privilégiée en 2011 et des partenariats avec les collectivités de ces pays seront recherchés pour l’accueil et l’encadrement de nos jeunes en mobilité. Par ailleurs, Poursuite des aides aux étudiants inscrits dans le cadre des programmes d’échanges (ERASMUS, CREPUQ, ISEP, conventions bilatérales…) ou qui entament des cursus complets en France ou à l’étranger.

La Région s’engage dans la lutte contre le décrochage scolaire

dans le contexte réunionnais ou plus de 2000 collégiens, lycéens et apprentis sortent chaque année de formation initiale sans aucune qualification et plus du double sans qualification certifiée, ni diplôme, la collectivité régionale souhaite renforcer ses actions en direction de ces publics. La région soutiendra ainsi les initiatives concourant à la connaissance, au repérage, à la remobilisation et à une orientation choisie pour ces jeunes.

Le soutien régional prendra les formes suivantes :

cofinancement de 2 études afin de connaître le public des décrocheurs de formation initiale :

> une première étude afin de disposer d’un diagnostic territorialisé (par microrégion) et par filière professionnelle des jeunes décrocheurs à compter du collège, en lycée et centres de formation d’apprentis ;

> une étude pluri disciplinaire permettant de disposer d’éléments qualitatifs sur les décrocheurs, leurs motivations, leurs aspirations et leurs parcours. nb : il n’existe aucuns travaux à ce jour à la Réunion, or de tels éléments de connaissance et d’analyse apparaissent indispensables pour une adaptation de l’offre d’accompagnement de ces jeunes par les pouvoirs publics (état, Rectorat, Collectivités…) subventionnement d’actions spécifiques en matière de prévention du décrochage : dans l’enseignement secondaire et en c.F.a et d’aide à l’orientation

subventionnement de structures dédiées à l’accompagnement individualisé, à la rescolarisation et à la responsabilisation de jeunes décrocheurs telles :

> des classes de la seconde chance en lycée destinées à des lycéens encore scolarisés mais en difficulté et souhaitant un appui individualisé dans les disciplines de base à compter de la classe de seconde ;

> expérimentation d’une structure de type micro lycée pour des jeunes déscolarisés mais souhaitant reprendre une formation ou une scolarité interrompues.

nb : un appel à candidatures sera lancé au 2éme semestre 2011 afin d’identifier les établissements volontaires

> soutien à la création d’internat(s) de réussite éducative et microcrèches et financement d’actions de prévention (santé, grossesses précoces, parentalité…).

Rentrée 2011: cap vers l'excellence éducative pour tous les Réunionnais

  • RESTEZ INFORMÉ SUR
  • L'ACTUALITÉ DE VOTRE RÉGION
  • Inscrivez-vous à nos newsletters et nos Alertes SMS
Sélectionnez les thématiques qui vous intéressent

ECONOMIE EDUCATION

PuceInscription

Désincription