Qu’est-ce que la GIZC ?

Le 14 décembre 2006

La notion de gestion intégrée des zones côtières (GIZC) est apparue devant le constat d’une certaine incapacité des instruments classiques (réglementation, planification spatiale) à prendre en charge les enjeux du littoral, dans ces espaces fragiles, densément peuplés et souvent conflictuels. Il s’agit d’inventer de nouveaux modes de « gouvernance » du littoral, qui complètent et coordonnent les outils existants. Il faut surtout retenir que la GIZC n’est pas un programme ou une politique qui vient s’ajouter aux autres, c’est un processus qui tend à renforcer la coordination entre les différentes actions et les différents instruments qui s’appliquent sur un territoire. D’où l’importance de la concertation et de la négociation. La mise en œuvre de programmes et de politiques de GIZC est prévue ou préconisée dans plusieurs conventions et programmes d’action internationaux, et notamment dans la recommandation du Conseil et du Parlement Européen du 30 mai 2002, "relative à la mise en œuvre d’une stratégie de GIZC en Europe". En France, le Gouvernement a annoncé en avril 2003 que la France allait mettre en œuvre cette recommandation, avec la préparation d’une "stratégie nationale de GIZC", sous le pilotage conjoint de la DIACT et du Secrétariat général de la mer. A partir des premières orientations proposées par ces deux instances, le Gouvernement a adopté en 2004 un "nouveau cadre pour la politique du littoral, fondé sur une approche de gestion intégrée des zones côtières, qui vise à compléter l’approche incitative et réglementaire pilotée par l’Etat par une approche partenariale et contractuelle associant largement les acteurs concernés, et privilégiant les projets locaux intégrés".

Les principes de la GIZC :
-  Une approche qui part de l’écosystème, de son fonctionnement, des usages et des ressources économiques qu’il produit
-  L’intégration horizontale et verticale des niveaux de décision, l’intégration de la terre et de la mer pour éviter une coupure de gestion
-  Une logique de gestion réactive, qui complète la planification et la réglementation
-  Une logique d’expérimentation Les objectifs de l’appel à projet national (www.territoires-littoraux.com) :
-  Assurer un retour d’expérience et des échanges entre territoires impliqués
-  Initier un réseau de professionnels et de savoir-faire
-  Définir des orientations pour les DOCUP, Contrats Etat-Région et autres instruments de programmation ;
-  Faire des propositions réglementaires ou financières

la suite :L’Agenda 21 de La Réunion

  • RESTEZ INFORMÉ SUR
  • L'ACTUALITÉ DE VOTRE RÉGION
  • Inscrivez-vous à nos newsletters et nos Alertes SMS
Sélectionnez les thématiques qui vous intéressent

ECONOMIE EDUCATION

PuceInscription

Désincription