Plan de rigueur national

Le 10 novembre 2011
"Je ne lâcherai rien sur le soutien à l'économie et à l'emploi", Didier Robert, Président de la Région

« Le Contexte budgétaire de la France lié à une crise mondiale n’épargne pas La Réunion et impose des efforts de la part de tous. La Réunion s’inscrit donc comme toutes les régions, dans le Plan de rigueur national pour ne pas fragiliser la France. Ce plan de rigueur qui se traduit aujourd’hui par l’arrêt de dispositifs de défiscalisation en faveur du logement notamment - loi SCELLIER - est incontestablement un coup dur pour le BTP en particulièrement et les réunionnais d’une manière générale, néanmoins le domaine essentiel du logement social estpréservé. L élément de satisfaction malgré le contexte est que l augmentation de la TVA ne concerne pas La Réunion et préserve ainsi les familles les plus modestes notamment.

Le contexte n’est malheureusement pas une surprise. J’ai engagé dès 2010 pour répondre à la situation locale impactée par la crise la mise en oeuvre de plusieurs mesures sans précédent :

1/ un Plan Régional de relance économique  : pour dynamiser la commande publique dans les secteurs routes, bâtiments et réhabilitation des structures muséales avec le démarrage de chantiers à hauteur de 160 millions d’euros (dont 70 millions en 2011)

2/ un programme de réhabilitation des bâtiments (mise aux normes accessibilité, rénovation thermique et énergétique, remise à niveau) pour permettre d’injecter plus de 200 millions d’euros dans l’économie locale et maintenir des emplois

3/ le soutien aux investissements privés dans le tourisme (principalement l’hôtellerie) dont le montant total devrait atteindre 54 millions d’euros d’ici la fin de l’année 2011

4/ un plan régional d’aides aux communes pour encourager la réalisation de chantiers dans les 24 communes pour construire rénover des écoles, des équipements culturels et sportifs.

Entre 2010 et 2011 ce sont à ce jour 179 projets qui ont été soutenus et 86,5 millions d’euros d’aides attribuées par la Région correspondant à un montant de travaux à réaliser de 165 millions d’euros

5/ Par ailleurs la politique de grands chantiers que j’ai engagée avec la nouvelle équipe régionale est absolument garantie financièrement par les Accords de Matignon. Les chantiers de la Nouvelle route du Littoral, du Trans Eco Express et des aéroports constituent un levier et un engagement de l’Etat non remis en question. Ce sont plus de 2,2 milliards qui sont consacrés à La Réunion avec ces projets qui ont d’ores et déjà démarré et s’étaleront jusqu’en 2018. »

  • RESTEZ INFORMÉ SUR
  • L'ACTUALITÉ DE VOTRE RÉGION
  • Inscrivez-vous à nos newsletters et nos Alertes SMS
Sélectionnez les thématiques qui vous intéressent

ECONOMIE EDUCATION

PuceInscription

Désincription