Nouvelle Route du Littoral : concertation publique jusqu’au 31 mai 2011

Le 1er avril 2011
A partir de ce vendredi 1er avril, débute la concertation publique relative à la Nouvelle Route du Littoral. Jusqu'au 31 mai, la population est invitée à s'informer sur les modalités du nouveau tracé. Elle peut également donner son avis via les espaces spécialement ouverts à cet effet dans le hall de la Région Réunion et dans les mairies de Saint-Denis et la Possession.

TELECHARGER LE DOSSIER DE CONCERTATION

Flash Video - 43 Mo

Télécharger les visuels de la Nouvelle route du littoral

Cliquer ici pour donner votre avis (en précisant comme objet de votre mail : NRL)

Flash Video - 16.8 Mo

LE PRINCIPE DE LA CONCERTATION

En application des articles L300-2 et R300-1 du Code de l’Urbanisme, la Région Réunion, Maître d’Ouvrage de l’opération Nouvelle Route du Littoral, doit mener une procédure de concertation publique telle que définie par le Code de l’Urbanisme.

JPEG - 61.7 ko

Cette concertation se déroule simultanément sur le territoire des communes de Saint-Denis et de La Possession pendant la phase d’élaboration des études d’Avant-Projet Sommaire (APS) et avant son approbation.

Dans ce cadre, des modalités ont été proposées par la Région Réunion (délibération de la Commission Permanente du 21 décembre 2010) aux communes de Saint Denis et de La Possession sur les territoires desquelles est organisée la concertation :

Durée minimale de 2 mois, au premier semestre 2011 ;

Expositions publiques en mairies de Saint-Denis et de La Possession pendant cette période ;

Mise à disposition d’un rapport de présentation de l’opération en mairies (pendant la période d’exposition) et sur le site Internet de la Région (téléchargeable),

Organisation de réunions publiques (au moins une par commune) ;

Mise à disposition de registres en mairie pendant la période d’exposition en vue de collecter les remarques du public
Possibilité d’adresser les remarques pendant cette même période par courrier à M. le Président de la Région

Ces propositions ont reçu un avis favorable du Conseil Municipal de Saint Denis le 26 février 2011. La commune de La Possession n’ayant pu délibérer dans un délai jugé raisonnable à compter de sa saisine par la Région fin 2010 (soit deux mois), la commission permanente du Conseil Régional a approuvé, dans sa séance du 8 mars 2011 ces modalités.

A l’issue de la concertation, le maître d’ouvrage en dressera le bilan, qu’il a, puis qu’il rendra public. Ce bilan sera annexé à l’Avant Projet Sommaire (APS) du projet.

La présente concertation fait suite :

à une première concertation organisée en 2008 par la Région Réunion au titre de l’article L300-2 du Code l’Urbanisme, dont le bilan est présenté en annexe du présent dossier ;

à l’évolution du programme de l’opération décidée par l’Assemblée Plénière de la collectivité en juin 2010, intégrant au projet une emprise supplémentaire destinée aux Transports Collectifs et renonçant au financement du projet par la mise en place d’un péage, comme cela avait initialement été prévu dans le protocole financier conclu entre l’État et la Région Réunion le 19 janvier 2007 (premier protocole de Matignon).

Mais ce projet s’intègre aussi dans un long processus d’études amont, d’expertises et de concertations préalables comme celles conduites de 1994 à 1995 (quel aménagement pour la liaison Saint Denis Ouest ?) qui posait le débat en terme d’aménagement du territoire et qui avait abouti à proposer, en 1996, une solution littorale, mixte (route + TCSP) et phasable (un projet aménageable par tronçons fonctionnels pour faire face au coût important de ce projet).

Plus récemment on se souviendra du Débat Public, organisé en 2004 conjointement par l’État et la Région Réunion pour la route du littoral et le tram train (l’hypothèse d’une mutualisation n’était à l’époque pas écartée) sous le contrôle de la Commission Nationale du Débat Public (CNDP) et d’un président de commission locale indépendant.

L’ OBJET DE LA CONCERTATION

La présente concertation porte sur le projet d’aménagement d’une nouvelle liaison routière sécurisée entre Saint-Denis et La Possession, dite Nouvelle Route du Littoral (NRL) qui doit remplacer l’ouvrage actuel (RN1) soumis à d’importants risques géologiques (chutes de blocs, effondrements en masse,...) et maritimes (exposition aux fortes houles cycloniques et d’alizés).

JPEG - 55.2 ko

Le projet soumis à la concertation est avant tout le projet de sécurisation d’un itinéraire structurant à l’échelle de l’île. La concertation s’intègre à la phase de définition des caractéristiques principales des ouvrages à réaliser. Ces caractéristiques sont définies par les études d’Avant Projet Sommaire, ce dossier technique servant en particulier de support à la mise au point du dossier d’enquête préalable à la déclaration d’utilité publique (DUP) et la définition du programme de travaux.

La concertation permet de rappeler le contexte dans lequel s’inscrit le projet, ses grands enjeux, ses caractéristiques techniques et de présenter les différentes variantes d’aménagement envisagées, sur la base du parti d’aménagement entièrement maritime, cette orientation ayant été prise par la Région Réunion, nouvellement maître d’ouvrage en 2008, à l’issue d’une première phase de concertation publique mais aussi institutionnelle.

Les solutions présentées au chapitre 7 du présent dossier sont donc situées sur la frange littorale, entre Saint Denis et La Possession, plus au large par rapport à l’actuelle RN1 (de quelques mètres à deux cent mètres), pour s’affranchir définitivement du risque lié à la falaise.

Dans le cadre de l’évaluation environnementale du projet, les conséquences de la création de l’infrastructure sont regardées. Elles constituent un critère de choix à part entière dans l’analyse des différentes variantes étudiées (analyse multicritères).

L’aire d’étude est présentée ci-après. Elle était au départ très large, comme cela est exposé sur la figure 1. Cette aire est définie à l’origine des études préliminaires dans le cadre de la recherche d’un parti d’aménagement (multiples solutions étudiées, tracés littoraux, tracés par les hauts,...).

Cette aire ou bande d’études se réduit progressivement après l’élimination de certains partis d’aménagement, par étapes successives. Les études sont alors approfondies sur une aire de plus en plus réduite pour appréhender aux mieux les effets du projet sur son environnement. Elle reste calée par rapport aux effets du projets.

PuceDOCUMENTS A TELECHARGER

  • RESTEZ INFORMÉ SUR
  • L'ACTUALITÉ DE VOTRE RÉGION
  • Inscrivez-vous à nos newsletters et nos Alertes SMS
Sélectionnez les thématiques qui vous intéressent

ECONOMIE EDUCATION

PuceInscription

Désincription