Les olympiades des métiers : un exemple d’excellence éducative

Le 28 octobre 2010
Les 41ème Olympiades des métiers se tiennent depuis le 11 octobre jusqu'au 3 novembre dans plus de 7 lycées de l'île. C'est la première fois que le concours se déroule à la Réunion. 7 métiers sont en lice. 8 lauréats seront sélectionnés pour continuer la compétition en Métropole.

La Région Réunion poursuit ses engagements en faveur de la réussite des jeunes dont l’un de ses principaux objectifs est l’excellence éducative par la valorisation des filières professionnelles. Cette manifestation est donc une parfaite illustration de ses orientations et de ses objectifs.

En soutenant les 41èmes Olympiades des métiers, la Région Réunion répond à ses objectifs de promotion de l’excellence et souhaite faire découvrir l’intérêt de la filière de l’apprentissage en mobilisant les énergies autour l’insertion professionnelle des jeunes.

Flash Video - 27.5 Mo

Cible :

Les jeunes de moins de 23 ans

Disciplines :

Imprimerie, service restauration, jardinerie-paysagiste, carrelage, technologie automobile, réfrigération technique, coiffure.

Calendrier :

. Remise des récompenses et médailles lors du salon de l’Education (17 au 20 novembre) au Parc des expositions .

. Novembre et janvier : Stage de coaching de l’équipe de la Réunion . Finales nationales : Février 2011 à Paris

. Concours international : Octobre 2011 à Londres

La manifestation est entièrement financée par la Région à hauteur de 69 500 euros

L’éducation et la formation représentent un enjeu fondamental pour les Réunionnais, les entreprises, et pour l’avenir de notre île. La Réunion compte aujourd’hui 44 lycées publics et depuis la décentralisation, le développement des moyens en faveur de l’éducation et de la formation des jeunes Réunionnais est incontestable.

JPEG - 35.5 ko

Néanmoins, des difficultés majeures persistent en termes de décrochage scolaire (taux de sortie du système scolaire sans qualification à 13% ; proportion de bacheliers et taux de réussite en 1ère année universitaire inférieurs à la moyenne nationale, 110 000 illettrés, taux de chômage à 50% chez les jeunes de moins de 30 ans) et obligent à établir de nouvelles stratégies.

Pour une plus grande égalité des chances, le Président de la Région Réunion, Didier ROBERT a fait le choix délibéré avec l’équipe régionale, de placer au coeur de sa politique : l’insertion, la réussite et l’excellence éducative.

Des engagements qui se traduisent également par :

• le renforcement de l’offre de filières de formation et d’apprentissage,

• la poursuite de la réforme de la formation professionnelle qui s’est accompagnée d’un programme d’équipement de près de 2,5 millions (2009-2010) et des aménagements des locaux à venir,

• le soutien à l’ouverture de nouvelles filières en apprentissage pour permettre aux jeunes de se former à un métier et répondre aux besoins locaux de recrutement.

L’objectif affirmé de la nouvelle mandature : offrir de plus grandes qualifications aux jeunes Réunionnais pour une insertion professionnelle réussie. La jeunesse réunionnaise représente un atout pour le développement de La Réunion. Incontestablement, la Région Réunion entend relever le défi de la mise en place d’un pôle d’excellence éducative. Un objectif qui passe notamment par des passerelles entre le monde de l’entreprise et celui de la formation grâce à l’augmentation de dispositifs attractifs comme l’apprentissage.

Pour l’année 2010, la Région Réunion consacre 21 millions d’euros à l’apprentissage (prise en charge des coûts pédagogiques, primes aux employeurs, aides au petit équipement, aides à la mobilité,...).

Afin de donner un nouvel élan à l’apprentissage, pour cette année 2010, 40 nouvelles formations ont été agréées avec plus de 500 places nouvelles pour les jeunes Réunionnais.

L’une des traductions concrètes est l’ouverture, sur le site du Campus Professionnel de l’Océan Indien (CPOI) à Saint-Pierre, d’une formation d’ingénieurs en bâtiment et travaux publics en partenariat avec la Chambre de Commerce et d’Industrie de La Réunion et le Centre d’Enseignement Supérieur de l’Industrie (CESI).

Cette ouverture de filières supplémentaires s’inscrit également dans le cadre de l’agrément de 4 nouveaux opérateurs (Education nationale, Enseignement catholique privé, CREPS et Université de La Réunion). L’apprentissage a concerné 3 800 apprentis et 200 entreprises partenaires pour l’année 2009.

Domaines dans lesquels des sections supplémentaires ont été ouvertes :

. Transport . Agriculture . Bâtiments et travaux publics . Bois . Electricité-électronique-industrie . Hotellerie-restauration . Soins esthétiques – paramédical . Secrétariat-comptabilité – gestion . Hygiène-Propreté-Environnement . Tourisme . Techniques de communication . Sécurité . Sport . Réseaux et Télécommunications . Communication

La Région Réunion en faveur de l’excellence éducative, c’est aussi :

• la mise en oeuvre de nouveaux dispositifs accessibles aux lycéens et aux étudiants • la bourse régionale de la Réussite, • le POP (Plan Ordinateurs Portables), • le nouveau dispositif de continuité territoriale et de mobilité, • la programmation ambitieuse inscrite au titre du Plan de Relance pour l’Economie avec la construction d’équipements, la rénovation et la réhabilitation du bâti scolaire.

L’association WorldSkills International organise tous les deux ans dans un pays du monde une compétition internationale, “WorldSkills Competition“, plus connue en France sous le nom “Les Olympiades des Métiers“. Cette compétition est placée sous le signe du partage, de l’engagement, de l’intégrité, de l’excellence, de l’ouverture aux autres et du respect des diversités culturelles.

Plus de 1000 garçons et filles participent à ce rassemblement mondial de la jeunesse, des compétences et des métiers. WorldSkills France, le Comité Français des Olympiades des Métiers (COFOM), prépare l’équipe qui représente la France à cette compétition mondiale. Une occasion unique pour les candidats et candidates de 51 pays d’Europe et du monde de comparer leurs compétences dans quarante métiers représentant tous les secteurs de l’économie mondiale.

Les épreuves proposées durant quatre journées n’ont rien de théorique. Le parcours scolaire, les diplômes n’influent pas sur la décision finale. Ce qui compte c’est ce que l’on réussit à faire : produire un bien, un service correspondant à la demande économique dans le monde d’aujourd’hui. Les épreuves se déroulent dans des conditions très proches de la vie réelle des entreprises : respect des délais, des coûts, de la qualité, de l’utilisation optimale du matériel et des matériaux.

JPEG - 30.4 ko

WorldSkills France (COFOM) fédère un vaste réseau de partenaires qui permet d’organiser d’une manière progressive la sélection des quarante membres de l’Équipe de France :

-  Sélections Régionales (5354 candidats en 2007, 6600 en 2009), - Finales Nationales (673 candidats en 2007, 756 en 2009) afin que le maximum de jeunes puissent tenter leur chance. Autant d’occasions d’offrir une image attrayante et dynamique pour informer les jeunes et leurs familles sur les métiers, l’apprentissage et les voies professionnelles.

Pour participer, une seule condition requise : être né après le 1er janvier 1989. Qu’ils soient lycéens, compagnons, apprentis, étudiants ou jeunes salariés, ils ont tous un objectif en tête : gagner la médaille d’or ! Tous y trouvent une occasion unique de comparer au niveau régional, national, européen et international leurs compétences acquises par différentes voies de formation.

La participation est gratuite pour les jeunes. La technologie rencontre le savoir-faire et l’intelligence, aussi bien dans les métiers traditionnels en constante évolution que dans les nouveaux métiers. L’alliance de la tradition à l’innovation, de la théorie à la pratique donne une juste vision vivante et dynamique des métiers.

JPEG - 25.6 ko

Tous les deux ans, la liste des métiers en compétition est revue et mise à jour en fonction de leur pratique dans le monde. Pour qu’un métier soit retenu pour la compétition internationale, il faut qu’un minimum de douze pays membres de WorldSkills International présentent un candidat. Lors des Finales Nationales, chaque pays peut organiser des épreuves dans un certain nombre de métiers supplémentaires selon l’intérêt qu’ils présentent sur le plan national. Plus de 40 métiers en compétition dans tous les secteurs de l’économie :

Pôle Industrie

-  Chaudronnerie - Contrôle industriel - DAO / Dessin Industriel - Fraisage - Mécatronique - ManufacturingTeam Challenge - Réfrigération Technique - Soudage - Tournage

Pôle Bâtiment Travaux Publics

-  Carrelage - Charpente - Ébénisterie - Ferblantier / Couvreur - Installation électrique - Maçonnerie - Menuiserie - Peinture et décoration - Plâtrerie/constructions sèches - Plomberie - Taille de pierre

Pôle Automobile

-  Peinture automobile
-  Technologie de l’automobile
-  Tôlerie-carrosserie

Pôle Agriculture

- Jardinier-Paysagiste

Pôle Nouvelles Technologies

-  Arts graphiques et pré-presse
-  Gestion des réseaux informatiques
-  Imprimerie
-  Technologie de l’information - Web design

Pôle Services

-  Art floral - Bijouterie-joaillerie
-  Coiffure dames / hommes
-  Mode & Création - Soins esthétiques

Pôle Alimentation

Cuisine Pâtisserie-confiserie Service en salle

JPEG - 150.8 ko

Les Olympiades des métiers n’en sont pas à leur première tentative à La Réunion. Pourtant, cette fois-ci, une solide équipe rassemblée par l’AFDETLa Réunion a mené le projet jusqu’aux élus de la Région Réunion qui se sont enthousiasmés du potentiel de ce projet pour les jeunes réunionnais et qui a immédiatement choisi de le soutenir activement. Le Projet devient donc réalité.

Cette toute première édition réunionnaise des Olympiades permettra aux jeunes et aux organisateurs de se roder, avec un objectif de découverte et de préparation de l’édition 2012/2013. A chacun de donner le meilleur de lui-même pour porter les couleurs de La Réunion au plus haut de la compétition.

L’équipe d’organisation a fait le choix de représenter chacun des pôles métiers et a ainsi identifié une discipline par pôles. Les jeunes les plus motivés, combatifs, déterminés et qualifiés ont été présélectionnés pour concourir dans ces 7 métiers :

Réfrigération Technique Imprimerie Technologie Automobile Carrelage
-  Coiffure - Service en Salle

-  Jardinier/Paysagiste Ainsi, du 25 octobre au 3 novembre prochain, différents établissements de formation de l’île accueilleront une cinquantaine de jeunes réunionnais pour les sélections régionales des Olympiades des Métiers. Les portes de ces établissements seront ouvertes au public, tout particulièrement aux collégiens qui pourront ainsi observer d’autres jeunes en action.

Chaque « pilote métier » a trié ses candidats sur le volet parmi les meilleurs élèves, apprentis ou jeunes professionnels de notre île. 8h d’épreuves permettront de départager les candidats. Les lauréats des 7 métiers formeront ainsi l’équipe de La Réunion des Olympiades des Métiers. Ces 8 jeunes (les jardiniers/paysagistes travaillent par équipe de 2) partiront à Paris pour prendre part aux finales nationales qui se dérouleront du 3 au 5 février 2011, accompagnés de leur « coach métier ». Entre temps, ils passeront par 2 séminaires de coaching intensif, pour les préparer à affronter une compétition de très haut niveau dans laquelle le niveau de stress est au plus haut pendant 3 jours d’épreuves et où la solidarité et la cohésion revêtent toute leur importance.

Si l’un d’eux était sélectionné pour participer aux finales internationales de Londres, il serait pris en charge par le COFOM – Worldskills France – qui a pour mission d’amener l’équipe de France au niveau international.

Les olympiades des métiers : un exemple d'excellence éducative

  • RESTEZ INFORMÉ SUR
  • L'ACTUALITÉ DE VOTRE RÉGION
  • Inscrivez-vous à nos newsletters et nos Alertes SMS
Sélectionnez les thématiques qui vous intéressent

ECONOMIE EDUCATION

PuceInscription

Désincription