Les moyens mis en oeuvre

Le 4 mai 2006

1 - Les moyens politiques

Parmi les diverses Commissions de travail mises en place par l’Assemblée régionale figure une Commission de la Coopération Régionale. Composée de conseillers régionaux, son rôle est de formuler des propositions en matière de coopération régionale et d’émettre des avis sur les rapports qui lui sont soumis en ce domaine, avant leur examen, pour décision par la Commission Permanente ou l’Assemblée plénière du Conseil Régional.

2 - Les moyens administratifs

Placé sous l’autorité d’un Directeur Général Adjoint, le Service de Coopération Régionale se compose notamment de cinq chargés de mission (dont un en poste à Madagascar). Ce Service peut, en tant que de besoin, solliciter les autres directions fonctionnelles de la Région.

3 - Les moyens financiers

Pour mettre en œuvre sa politique de coopération régionale, la Région mobilise d’abord les crédits de son propre budget :

-  soit ceux de la ligne « coopération régionale » (2,2 M€ en 2005),

-  soit ceux relevant des diverses politiques sectorielles de la collectivité (culture, sport, mobilité ...) et susceptibles de co-financer également des actions de coopération.

La Région (cofinanceur) peut également, dans le cadre du partenariat entre l’Etat et les collectivités locales, mobiliser d’autres financements :

• soit ceux de l’Etat : Contrat de Plan 2000-2006 et Fonds de Coopération Régionale de la loi d’orientation pour l’outre-mer,

• soit ceux de l’Union Européenne : DOCUP et INTERREG III.

La Région dispose donc, en principe, d’une enveloppe de crédits dont le montant global annuel représente 5 M€ environ pour mener à bien sa politique de coopération régionale.

  • RESTEZ INFORMÉ SUR
  • L'ACTUALITÉ DE VOTRE RÉGION
  • Inscrivez-vous à nos newsletters et nos Alertes SMS
Sélectionnez les thématiques qui vous intéressent

ECONOMIE EDUCATION

PuceInscription

Désincription