Le concept

Le 6 juin 2005

La déclaration annexée au Traité de Maastricht de 1992 a reconnu pour la première fois la notion de "région ultrapériphérique" (RUP).

Elles sont sept : six sont des régions insulaires et une est une région continentale :

- les quatre départements d’Outre-mer (DOM) français :

la Guyane, région enclavée dans la forêt amazonienne la Guadeloupe (8 îles) et la Martinique dans les Caraïbes l’île de la Réunion dans l’océan Indien

- les îles espagnoles des Canaries dans l’océan Atlantique (archipel de 7 îles)

- les îles portugaises des Açores (9 îles) et Madère (2 îles habitées) dans l’océan Atlantique

"L’ultrapériphérie" est caractérisée par :

- l’intégration au sein d’un double espace géo-économique constitué, d’une part, d’une zone géographique de proximité (constituée généralement de pays tiers pauvres), et d’autre part d’un espace politique d’appartenance,

- l’isolement relatif, du fait du très grand éloignement du continent européen, renforcé par l’insularité ou l’enclavement,

- la dimension très réduite du marché intérieur local, liée à la taille de la population,

- des conditions géographiques et climatiques limitant le développement endogène des secteurs primaires et secondaires (absence de matières premières, caractère archipélagique, zones de volcanisme actif,...),

- la dépendance économique d’un petit nombre de produits ou même d’un seul produit.

Le poids démographique, économique et territorial des RUP est faible par rapport à celui de l’ensemble de l’Union européenne : elles représentent ainsi une population de 3,7 millions d’habitants, soit 1% de la population de l’Union européenne.

Leur superficie correspond à 3% de la superficie de l’Union européenne (mais moins de 0,5% si l’on exclut la Guyane).

Sur le plan socio-économique, 6 des 7 régions ultrapériphériques figurent parmi les 10 régions les plus pauvres de l’Union : elles se caractérisent par un PIB qui atteint en moyenne 59 % du PIB communautaire. Les RUP sont intégrées à l’objectif 1 des fonds structurels (régions en retard de développement). Elles bénéficieront à ce titre d’un montant d’aides communautaires de 8,77 milliards d’euros sur la période 2000-2006.

Elles peuvent constituer des têtes de pont de l’Europe pour le développement des relations commerciales avec leurs voisins ainsi que des sites d’implantation privilégiés pour certaines activités de haute technologie (par exemple, l’Agence spatiale européenne en Guyane, l’Institut astrophysique des Canaries). En outre, grâce à ses régions ultrapériphériques, l’Union européenne dispose du premier territoire maritime mondial avec 25 millions de km² de zone économique, qui aura une importance cruciale au XXIe siècle en raison des nombreuses ressources et des potentialités qu’il recèle.

Sources : http://europa.eu.int/comm/secretariat_general/sgb/rup/fr/introduction.htm http://www.e-rup.net

  • RESTEZ INFORMÉ SUR
  • L'ACTUALITÉ DE VOTRE RÉGION
  • Inscrivez-vous à nos newsletters et nos Alertes SMS
Sélectionnez les thématiques qui vous intéressent

ECONOMIE EDUCATION

PuceInscription

Désincription