Feu vert pour le Trans Eco Express

Le 28 juillet 2010
La Commission Permanente s'est réunie mardi 27 juillet à l'Hôtel de Région sous la présidence de Didier ROBERT. Une séance marquée par l'adoption de nombreux dossiers avec comme point fort, la mise en oeuvre du TransEcoExpress, et la poursuite des actions inscrites au titre de la politique régionale en faveur de la recherche agricole, de l'éducation, de la formation professionnelle, de la culture et des sports.
JPEG - 22.9 ko

un nouveau réseau de transport en site propre à haut niveau de service sur toute La Réunion

La Commission Permanente a adopté le 1er acte concret mettant en œuvre l’un des principaux projets de la nouvelle mandature : le lancement des études pour la réalisation du TRANS ECO EXPRESS. Cet équipement a pour vocation de proposer aux Réunionnais un réseau de transport en site propre écologique et performant, avec un maillage fin en lien avec tous les autres réseaux de transport en commun existants.

Un projet efficace à 3 objectifs :

JPEG - 14.1 ko

D’abord, il s’agit d’améliorer les conditions de circulation des bus de l’ensemble de l’AOT (Autorité Organisatrice de Transports) pour les rendre attractifs face à la voiture en particulier en entrée d’agglomération. A court terme, la Région va mettre en œuvre un plan d’amélioration des conditions de circulation des bus sur le réseau des routes nationales : il s’agit de rendre les bus prioritaires avec des voies réservées tout en respectant les règles de circulation en agglomération. Le plan prévoit le déclassement d’environ 40 km de routes nationales afin de mettre en place un TCSP. A long terme, il s’agira, via un Schéma Régional de Transport, de mettre en place un réseau ferré régional coordonné aux réseaux locaux de TCSP assurant un maillage partout sur le territoire.

Dans un second temps, le TRANS ECO EXPRESS développera progressivement un parc de bus « propres » à l’échelle de l’île. La Réunion doit devenir un exemple en matière de développement durable. Le parc de matériel roulant sera renouvelé peu à peu pour laisser la place dans un premier temps, aux bus moins polluants mettant ainsi en place des filières de propulsion propres (hydrogènes, Biogaz…)

Enfin il s’agit d’acter une nouvelle gouvernance des transports,

JPEG - 16.7 ko

en lien avec l’ensemble des AOT, afin d’améliorer la coordination et la gestion des transports publics dans l’attente d’une Autorité Organisatrice Unique (CIOM- Loi Grenelle 2). Il est prévu la création d’un syndicat mixte dédié. Il coordonnera en lien avec les AOT, l’ensemble des services de transport (tarification, information aux voyageurs, billetterie…). Une mission d’étude des services de l’Etat sur ce nouveau mode de gouvernance est en cours. Ce syndicat mixte pourrait ainsi voir le jour avant fin 2010.

Une autorisation de programme de 200 000 € a été votée pour la réalisation des études préalables à ce projet.

Un Grenelle de l’Environnement territorialisé pour tenir compte des spécificités locales

Dans un tout autre chapitre, Les élus ont acté la convention Etat/Région 2010/2013 pour la mise en oeuvre de la territorialisation du Grenelle de l’Environnement. Cette convention devrait permettre d’impliquer davantage la société civile et les acteurs économiques locaux dans les prises de décisions, avec la mise en place d’un Comité de Suivi du Grenelle, et d’appliquer les orientations des Lois Grenelle 1 et 2 tout en encourageant l’inscription et la planification d’initiatives locales déjà en cours et à venir dans ce cadre.

La Région Réunion, partenaire de la recherche :

Le CIRAD a organisé du 7 au 11 juin dernier. la 12ème édition de la Conférence Internationale sur les bactéries phytopathogènes. Cette conférence itinérante, qui a lieu tous les 4 ans, a été organisée pour la 1ère fois dans un département d’Outremer : La Réunion.

Il s’agit, à travers cet événement, de mieux favoriser le développement des liens scientifiques et techniques entre La Réunion et les pays de la zone Océan Indien. Cette conférence a permis notamment d’apporter un éclairage sur la lutte contre les bactéries phytopathogènes qui peuvent être destructrices pour les plantes et contre l’émergence de nouvelles pathologies. La Commission Permanente a voté une subvention de 5 663,76 € en faveur de cette manifestation. Le Programme Opérationnel de Coopération Territorialisée (POCT/FEDER) a également été sollicité pour le financement de cette manifestation et approuvé à hauteur de 128 721,80 €.

Toujours dans le souci de préservation de notre environnement, la commune de l’Etang-Salé envisage de moderniser et d’étendre la capacité de traitement de sa station d’épuration à 19 000 équivalents habitants afin de traiter les eaux usées selon les normes en vigueur. Elle est actuellement dimensionnée pour 6 000 équivalents habitants. La réalisation des travaux et le fonctionnement de la station d’épuration répondront à une démarche Haute Qualité Environnementale (HQE). La Commission Permanente a voté favorablement l’engagement d’un montant de 854 612,15 € pour ces travaux.

Plus de souplesse du code de la construction et de l’urbanisme

La Commission Permanente a voté favorablement un projet de décret modifiant l’article R372-14 du code de la construction et de l’habitation. Ce décret vise à assouplir les critères d’attribution de la subvention de l’Etat pour surcharge foncière dérogatoire et sous certaines conditions. Le Préfet pourra en effet désormais réduire ou supprimer la participation des collectivités territoriales au financement de la surcharge foncière du fait de leurs difficultés budgétaires.

Education : travaux et équipements neufs pour les lycéens réunionnais

La Commission Permanente a voté 2 672 823,05 € en faveur de travaux et d’équipements du bâti scolaire suivants :
- 38 179 €
pour des travaux de maintenance au Lycée de Bras Panon. - 50 000 € pour des travaux de câblage informatique sur l’ensemble des bâtiments du Lycée Professionnel de Saint-Pierre. -290 386 € pour la réalisation de divers travaux (construction d’un auvent, rénovations de chambres froides, mises aux normes de sanitaires…) au Lycée des Avirons. - 225 858 € pour des travaux divers (réfection des toitures, de peintures, de climatisation, aménagements de nouveaux locaux…) au Lycée de Vincendo à Saint-Joseph. - 30 000 € pour des travaux de maintenance et d’alimentation en eau potable au Lycée Professionnel de Vue Belle à la Saline les Hauts. - 53 835,05 € pour achever des travaux de réfection de réseaux d’eau froide et chaude pour l’internat, la cuisine et la lingerie au Lycée Antoine Roussin de Saint-Louis. - 9 000 € complémentaire pour des les travaux de réalisation du nouveau lycée de Saint-Benoît IV qui sera livré à la rentrée 2010. - 220 000 € d’équipements pour l’internat du lycée professionnel Isnelle Amelin à Sainte-Marie (lits, armoires, miroirs, bureaux, chaises et tables). 11 000 € ont également été votés pour le même type d’équipements d’internat du Lycée de la Possession. - 1 211 930 € pour la réalisation d’équipements spécifiques permettant la mise en place de 11 nouvelles sections d’enseignement (coiffure, esthétique, électricité, électronique et numérique, équipement communiquant, maintenance, automobile, carrosserie, ferronnerie, aluminium) permettant ainsi la préparation de baccalauréats professionnels. Les lycées Jean Perrin, Paul Moreau, Roland Garros, Amiral Lacaze, Georges Brassens, Bel Air, Bois Joly Potier, Léon Lepervanche, Patu de Rosemont, Paul Langevin, L’Horizon, Isnelle Amelin sont concernés. - 532 635 € pour les charges matérielles de fonctionnement des 4 lycées privés (Levavasseur, Saint-Charles, la Montagne, Cluny Sainte-Suzanne) pour l’année scolaire 2009-2010.

La Région soutient les projets pédagogiques des lycées

La Commission Permanente a voté 143 847 € en faveur de nombreux projets pédagogiques :

- 5 040 € pour une convention de formation qui permettra aux étudiants de la section d’imagerie médicale et radiologie thérapeutique d’apprendre les gestes de soins et d’urgence. La formation sera assurée par le CHSR de Bellepierre

- 53 060 € pour 85 stages individuels de formation pour autant d’élèves de Bac Pro et de BTS des lycées Stella, Evariste de Parny et Bellepierre. - 10 000 € pour la participation de 10 jeunes porteurs de handicap moteur de l’Association Saint-François d’Assises à un voyage de découverte en métropole. - 2 080 € pour un voyage pédagogique et humanitaire de 13 élèves et 7 accompagnateurs de la section électrotechnique du Lycée Roland Garros qui vont réaliser des travaux de rénovation des installations électriques de 10 salles de cours et de la cantine scolaire du Lycée Jacques Rabemanjara de Tamatave à Madagascar. - 2 560 € pour 30 élèves et 4 accompagnateurs de 1ère du Lycée Vincendo pour un voyage de découverte en Métropole, et de 10 élèves et 2 accompagnateurs de 1ère et terminale du Lycée Evariste de Parny pour un voyage linguistique en Australie.
- 23 projets de prévention du décrochage en formation initiale (enseignement secondaire et apprentissage) pour un montant de 71 137 € ont été validés par la Commission Permanente. Il s’agit des projets permettant de lutter contre l’abandon des établissements scolaires par des jeunes sans qualifications ni diplômes. Ces projets, menés en partenariat avec les services du Rectorat, de l’Etat et du Conseil Général, visent à mettre en place des actions de remotivation des lycéens, collégiens et apprentis (réalisation de bandes dessinées, ateliers autour de la santé, de l’aménagement paysager, ateliers de développement personnel, réalisation de livres de recettes, organisation de forums des métiers, accompagnement personnalisé…). Il s’agit de favoriser l’égalité des chances des jeunes réunionnais et lutter ainsi contre le chômage et l’exclusion.

Redynamisation des domaines sportifs et socio-éducatifs

La Région a pour objectif de créer les conditions nécessaires au développement et à la structuration des activités sportives et socio-éducatives, d’où l’avis favorable de la Commission permanente pour l’octroi d’une subvention 88 800 € pour les aides aux ligues et organismes sportifs, permettant ainsi l’organisation de manifestations sportives pour ce second semestre 2010.

La Région accompagne la culture

L’intervention de la Région dans le domaine culturel vise à promouvoir et favoriser l’émergence de nouvelles formes d’expression, soutenir la création et la diffusion, participer à l’éducation artistique des jeunes et encourager la professionnalisation des acteurs culturels. C’est dans ce cadre que la Commission permanente a approuvé des subventions d’un montant global de 78 031€ en faveur des acteurs culturels dans les domaines suivants : arts plastiques, musique, salles de diffusion, théâtre, danse, cultures régionales et littérature. zone Océan Indien).

Télécharger le dossier complet du trans Eco Express :

PuceDOCUMENTS A TELECHARGER

  • RESTEZ INFORMÉ SUR
  • L'ACTUALITÉ DE VOTRE RÉGION
  • Inscrivez-vous à nos newsletters et nos Alertes SMS
Sélectionnez les thématiques qui vous intéressent

ECONOMIE EDUCATION

PuceInscription

Désincription