Didier Robert se félicite de la décision de l’Unesco

Le 6 août 2010
Le Président du Conseil Régional se félicite que les pitons, remparts et cirques de la Réunion soient désormais inscrits au patrimoine mondial de l'Unesco. Il s'agit d'une reconnaissance internationale du potentiel de notre île, mais également d'une formidable opportunité d'attirer davantage de touristes.
JPEG - 64.9 ko

« Nous pouvons être fiers - collectivement - de l’inscription de La Réunion sur la prestigieuse liste du patrimoine mondial de l’humanité de l’UNESCO. Il s’agit, après les lagons de la Nouvelle-Calédonie, du 2e espace de l’Outre-mer français à bénéficier de ce label.

Cette inscription est incontestablement une reconnaissance au niveau mondial du potentiel de notre île. C’est aussi un nouvel élan donné à notre région, un élan porté par tous - collectivités locales, Etat, Parc national, monde scientifique - rassemblés autour d’une même ambition forte et anticipatrice.

JPEG - 51.6 ko

Cette inscription témoigne aussi du chemin parcouru et des efforts entrepris vers un développement respectueux des hommes, de la nature et du patrimoine. En cette année internationale de la biodiversité, un nouveau pas vient en effet d’être franchi vers l’objectif fixé, dans le cadre du Grenelle de l’Environnement et de Gerri 2030, de faire de La Réunion une île exemplaire en matière de développement durable. L’Unesco a donc été particulièrement sensible à l’exigeante ambition de ce projet, qui n’omet aucune dimension de notre développement, de la préservation de notre richesse naturelle à sa gestion raisonnée, de la promotion touristique à la recherche scientifique.

Par ailleurs, je suis convaincu que nous avons beaucoup à gagner de cette inscription qui favorisera le développement d’un tourisme durable et respectueux des sites. Il nous appartient aujourd’hui de faire en sorte de recueillir les avantages et les bénéfices de ce label qui représente une formidable opportunité pour attirer les touristes et pour créer de l’emploi. Avec cette inscription, 2010 sera sans conteste l’année régionale du tourisme.

Et je voudrais enfin profiter de cette distinction majeure pour réaffirmer mon souhait d’une meilleure prise en compte du tourisme culturel à La Réunion. J’ai la conviction que notre patrimoine bâti, doit être davantage valorisé et qu’il doit se créer entre patrimoine naturel et patrimoine culturel une solidarité que nous ne percevons pas aujourd’hui. Dans la conjoncture présente, cette reconnaissance mondiale nous offre indéniablement à tous l’opportunité d’une véritable reconquête collective de la confiance mais rend également, ne l’oublions pas, chacun d’entre nous plus responsable qu’auparavant".

Didier ROBERT Président du Conseil régional

  • RESTEZ INFORMÉ SUR
  • L'ACTUALITÉ DE VOTRE RÉGION
  • Inscrivez-vous à nos newsletters et nos Alertes SMS
Sélectionnez les thématiques qui vous intéressent

ECONOMIE EDUCATION

PuceInscription

Désincription