Des Conseillers régionaux jeunes et Patricia Kichenaman Doxiville rendent hommage à Suzanne Maillot

Le 16 mars 2011
Il y a une semaine, à l'occasion de la Journée Internationale de la femme, les Conseillers Régionaux Jeunes accompagnés par l'élue en charge de la Jeunesse et des Lycées, Patricia KICHENAMAN DOXIVILLE, se sont rendus chez Suzanne MAILLOT, cheville ouvrière de la Maison de la Broderie à Cilaos. Ils ont rendus un vibrant hommage à celle qui porte entre ses doigts un savoir-faire ancestral...

Le compte-rendu de la journée du 8 mars 2011, rédigé par les jeunes du CRJ :

"Au cœur du classement des cirques pitons et remparts au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, en cette année des Outre Mer, Suzanne MAILLOT, Maître d’art Meilleure Ouvrière de France, décorée par l’Ordre National du Mérite… un petit bout de femme, …un petit bout de vie, nous accorde un moment de partage, un moment de passion. Au fil du temps…..l’aiguille a fait d’elle … UNE FEMME D’OUTRE- MER AU CŒUR DU PATRIMOINE MONDIAL

Des Conseillers régionaux jeunes et Patricia Kichenaman Doxiville rendent hommage à Suzanne Maillot

Suzanne Maillot est née d’une famille de 12 enfants. Elle est allée à l’école jusqu’en classe de 5ème, puis elle a suivi les cours du GRETA afin de compléter son éducation.

Entre 16 et 20 ans, elle a appris la broderie avec sœur Anastasie, ainsi qu’une centaine d’élèves. C’est à cette période qu’elle a préparé et obtenu son CAP de broderie.

Sa mère, brodeuse elle même, qui a reproduit les points et ouvrages l’a accompagnée dans cette expérience. Il faut dire qu’à cette époque, pour les filles à part la broderie, il n’y avait que les champs. On ne pouvait cependant en vivre, les ouvrages appartenaient obligatoirement à l’école.

L’Histoire de la broderie de Cilaos

Elle a été introduite dans le cirque par Angèle Mac Auliffe, fille du docteur Jean Marie Mac Auliffe . La jeune femme apprend la broderie dans les revues. Elle ouvre un atelier en 1905 mais décède de la rougeole en 1908 alors qu’elle n’a que 31 ans… une vie trop brève, mais une œuvre déjà en route…

En 1953, Sœur Anastasie de la congrégation des Sœurs de Cluny créée un ouvroir à Cilaos. Elle est secondée par mademoiselle Suzanne Maillot, alors présidente de l’association pour la promotion de la dentelle de Cilaos.

Suzanne Maillot devient rapidement professeur dans l’école de broderie. Cela fait maintenant 43 ans qu’elle voit passer des jeunes filles qui viennent s’initier à cet art que l’on peut qualifier de pénible, puisqu’il demande beaucoup de patience, d’attention et de minutie.

Suzanne Maillot, Maître d’art, est distinguée médaille d’or au concours du Meilleur ouvrier de France.

Plus tard, elle publie un ouvrage sur la broderie de Cilaos. Aujourd’hui, elle continue à transmettre son savoir faire qui se perpétue de génération en génération.

Bientôt à la retraite, elle ne cache pas son inquiétude quant à la relève. Elle espère que le défi sera assuré par ses collègues de la Maison de la Broderie.

En cette journée de la femme, Suzanne Maillot nous a offert un accueil très chaleureux. Elle nous a fait partager la passion de son métier qui lui procure beaucoup de bonheur.

Dans un avenir proche, elle nous a proposé de nous mettre nous aussi à l’ouvrage afin de ressentir sa passion.

Nous ne manquerons pas de répondre à son invitation car dans cette journée forte en émotion, nous retenons que le message de Suzanne reprend celui de Stendhal à savoir que : « la vocation, c’est avoir pour métier sa passion ».

Le film tourné par les jeunes du CRJ :

Flash Video - 33.4 Mo
  • RESTEZ INFORMÉ SUR
  • L'ACTUALITÉ DE VOTRE RÉGION
  • Inscrivez-vous à nos newsletters et nos Alertes SMS
Sélectionnez les thématiques qui vous intéressent

ECONOMIE EDUCATION

PuceInscription

Désincription