Combattre l’exclusion en redonnant confiance

Le 12 août 2011

L’autre axe structurant de la politique régionale en matière d’égalité des chances pour 2011 est incontestablement la lutte contre l’illettrisme et le décrochage scolaire. L’objectif : offrir à tous les Réunionnais les mêmes chances de réussite en concentrant les moyens sur ceux qui en ont le plus besoin. Dans cette optique, de nouveaux modes de prise en charge des jeunes en difficulté sont initiés grâce à des dispositifs comme l’École de la 2e chance ou encore les Cases à Lire.

Des Cases à Lire partout dans l’île

L’année 2011 est celle de la mise en place dans les 24 communes de l’île de Cases à Lire qui auront pour mission de redonner le goût de la lecture et de l’écriture à des jeunes et des adultes sortis précocement du système scolaire. Une enveloppe régionale de 600 000 euros sera dévolue à l’installation de ces structures pour lutter contre l’illettrisme qui touche à La Réunion plus de 110 000 personnes. A travers une approche ludique et grâce au concours d’outils innovants et attractifs, ces structures de proximité proposeront gratuitement de découvrir l’utilité de la lecture et de l’écriture. Des associations labellisées « Case à lire » auront pour mission de piloter le projet à l’échelle d’une commune ou d’un quartier.

Pérenniser l’École de la 2e chance

Favoriser la réussite de tous en proposant un accompagnement spécifique des publics en situation de décrochage scolaire, telle est la mission de l’École de la 2e chance qui a vu le jour à La Réunion en décembre 2010 à l’initiative de la Région Réunion et d’autres partenaires tels que l’Etat, l’Europe, la CCIR… A travers ce dispositif, il s’agit de donner « une seconde chance » à de jeunes Réunionnais sans diplôme, ni qualification, en rupture, et pour certains en situation d’illettrisme. Recrutés sur la base de leur motivation, ces jeunes âgés de 18 à 25 ans se voient proposer un accompagnement « sur mesure » susceptible de les conduire vers une insertion directe ou une formation qualifiante ou diplômante. L’alternance et l’accompagnement personnalisé, outre la mise à niveau des savoirs de base, sont des éléments clés. 30 premiers stagiaires sont d’ores et déjà accueillis sur les sites du Nord et du Sud. En 2011, la collectivité régionale consacre 640 000 euros à la consolidation du dispositif avec une implantation sur des sites supplémentaires et une augmentation substantielle des places offertes avec pour objectif l’accueil de 500 stagiaires à l’horizon 2013.

"Il est important de donner à nos jeunes la possibilité d’un nouveau départ, d’un développement personnel et d’un projet pour l’avenir. Avec l’aide de partenaires institutionnels et du secteur associatif, c’est là toute l’ambition visée par des projets régionaux tels que l’École de la 2e chance ou encore les Cases à Lire."

Valérie Bénard, 6e vice-présidente déléguée à la lutte contre l’illettrisme REUNION

  • RESTEZ INFORMÉ SUR
  • L'ACTUALITÉ DE VOTRE RÉGION
  • Inscrivez-vous à nos newsletters et nos Alertes SMS
Sélectionnez les thématiques qui vous intéressent

ECONOMIE EDUCATION

PuceInscription

Désincription