/ Actualité / Toute l’actualité

NRL : la pose de la dernière pile du viaduc en image

Grand public Transport Grand chantier
15 mars 2019

La dernière des 48 piles du viaduc vient d’être posée en mer. L’occasion pour Didier Robert, pour les services de la Région Réunion et le Groupement de faire un point d’étape sur le chantier. Le Viaduc quant à lui sera relié par son tablier à la digue, en mai prochain.

Document associé
Dossier de presse

CE QUI A DÉJÀ ÉTÉ RÉALISÉ

La NRL est passé d’une phase d’études et de procédures à une phase opérationnelle de chantiers fin 2013 avec la notification des premiers marchés de travaux.
L’année 2014 a été principalement consacrée à la réalisation des travaux préparatoires (accès de chantier principalement) et la pré- paration des principaux travaux d’infrastructure qui ont progres- sivement débutés entre mi 2014 (digues, échangeur et Viaduc de la Grande Chaloupe) et début 2015 (Grand Viaduc de 5400m). De- puis ont ensuite été livrés, l’échangeur de La Possession en juillet 2016, le Viaduc de La Grande Chaloupe en aout 2017.

CE QUI SE PASSE SUR LE GRAND VIADUC

L’ensemble des 48 piles et environ 5 km de tablier du Grand Viaduc de 5400 m ont été posées. Les derniers vous- soirs du tablier, protections maritimes et les travaux de finition (étanchéité, chaussée, corniches...) vont être réalisés ces prochains mois. Les travaux du Grand Viaduc et des premiers tronçons de digue doivent s’achever fin 2019.

LA DERNIÈRE "PILE" EN MER

Les éléments constitutifs de la dernière pile ont été préfabriqués à terre dans des usines de préfabrication dédiées. Une usine de préfa- brication des voussoirs a été installée dans la Zone Arrière Portuaire sur 9 Ha et a vu la préfabrication des 1386 voussoirs élémentaires d’environ 300 t chacun nécessaires à la construction des 5400 m de tablier.
L’usine de préfabrication des piles installée sur 3 Ha dans le Port Est a permis la fabrication des 48 piles en 2 parties (une embase d’un poids pouvant atteindre 480 t et une tête de pile de 2300t). Cette usine installée "bord à quai" permet de charger les différents éléments sur la barge Zourite.
Au total environ 300.000 m3 de béton et 50.000 t d’arma- ture ont été nécessaires pour que les 800 personnes fa- briquent et posent ces éléments pour construire ce viaduc de 5400 m qui sera entre 20 et 30 mètres au dessus du niveau de la mer.





LES TRAVAUX A VENIR :

Les travaux du dernier tronçon de digue (2.7km entre La Posses- sion et la Grande Chaloupe), représentant environ 20% du linéaire vont pouvoir démarrer. Les travaux de raccordement à St Denis (Boulevard sud) viennent de débuter et les appels d’offres pour les travaux de finition des ouvrages (assainissement, chaussée, équipe- ments...) vont être publiés prochainement.

FOCUS ZOURITE

Zourite est une barge auto-élévatrice sur mesure pour la construction du Viaduc du Littoral.
Le groupement titulaire du marché Viaduc en mer (VINCI Construction Grands Projets, Dodin Campenon Bernard, Bouygues Travaux Publics et Demathieu Bard) a choisi de s’équiper d’une barge auto-élévatrice hors-norme pour répondre aux conditions de construction spécifiques du projet. Cette barge de travail a été conçue et construite sur mesure pour le transport et la pose en mer des co- lis lourds du viaduc. Elle est équipée de huit jambes de capacité unitaire d’élévation de 4 000 tonnes, d’un pont roulant de 4 800 tonnes à 33 mètres de hauteur, d’une propulsion et d’un positionnement dynamique, de lignes d’ancrage et d’une centrale à béton."

(photos : DavidCSC/JK/JME/JB/JBA)

PHOTOS

PHOTOS : 1 | 2 | 3

Les aides et services associés au thème de l’article :
Transport
Grand chantier
Grand public