/ Actualité / Journal

Le raid UNSS académique

Jeunes Lycéens Sport
16 juillet 2018

La 8ème édition du raid UNSS académique s’est tenue les 10 et 11 avril à la Saline-Les-Bains. Cette manifestation, dont l’objectif était de qualifier la meilleure équipe de collège et de lycée pour le championnat de France, a rassemblé plus de 400 élèves.

Au total 52 équipes classées se sont respectivement confrontées lors des épreuves de run and bike, trail, course d’orientation, kayak et VTT. Cette année le lycée de Bois d’Olive (Saint- Pierre) a décroché une place pour le championnat de France.

Le Raid UNSS était organisé par le district Sud en collaboration avec le district Ouest. Nous avons interviewé Dominique Laterrière chargée de Mission UNSS du District Ouest, l’équipe organisatrice du district SUD : Guillaume JULLIAND chargé de mission UNSS, Olivier GAUTIER et Jean Louis MALFRAIT - AS2 du Collège de la Ligne des Bambous, Tina LAUZIS - AS du Lycée Roland GARROS, Thomas BARBEREAU - AS du Collège Joseph HUBERT et Marc SERGENT - AS du Collège Achille GRONDIN.



QUELLES SONT LES ORIGINES DU RAID UNSS ?

Dominique LATERRIERE : Le Raid UNSS a été créé à l’initiative d’enseignants qui ont souhaité développer des activités physiques, initialement proposées au sein de leurs associations sportives, dans un milieu naturel. La formule raid permet de rassembler de nombreuses activités sur un même site.
Les organisateurs du District sud (l’équipe UNSS du SUD : C’est effectivement Olivier Gautier, fort de son expérience d’organisateur de raids en Normandie, qui a lancé cette idée lorsqu’il travaillait au collège Juliette Dodu. Séduits par cette idée, d’autres enseignants se sont mobilisés et le premier raid s’est tenu à Sainte-Suzanne. Il faut reconnaître que La Réunion est un terrain de jeu idéal pour ce type de manifestation : diversité des sites, beauté des paysages...


QUEL REGARD PORTEZ-VOUS SUR CETTE MANIFESTATION ?

Dominique LATERRIERE : C’est un évènement phare de l’année, qui demande une organisation rigoureuse (préparation des épreuves et du matériel, formation des jeunes of ciels, sécurité...) et un entraînement spécifique pour les concurrents. C’est aussi une belle occasion de pratiquer des activités sportives différemment et de développer des compétences multiples.
Les organisateurs du District sud : La palette d’émotions que nous procure cette manifestation gomme le travail titanesque de préparation et d’organisation. Les encouragements de Jeunes Officiels et des enseignants, les choix stratégiques des raideurs lors de la course d’orientation, l’entraide entre les élèves des différents établissements, la bonne humeur… sont autant de souvenirs qui nous donnent le sourire.


QU’APPORTE LE RAID UNSS AUX ÉLÈVES ET ENSEIGNANT ?

Dominique LATERRIERE : Cette manifestation offre aux Jeunes Officiels (organisateurs, juges, secouriste, reporters....) une réelle mise en pratique. Ils sont formés toute l’année lors de différents raids pour être totalement opérationnels le jour du Raid académique. Le goût de l’effort, de la solidarité, du partage et de "l’aventure" leur est transmis et ils en ressortent avec des étoiles plein les yeux. Les enseignants se mobilisent sur un projet de responsabilisation des jeunes en renouvelant et en étoffant l’offre sportive. Leur polyvalence et leur créativité contribuent au succès de cette manifestation.
Les organisateurs du District sud : Cette manifestation permet la mise en oeuvre du plan « citoyens du sport » en renforçant le vivre ensemble et l’éducation à la citoyenneté par des actions concrètes telles que le secourisme, le dépassement de soi, le respect de l’autre… Les élèves apprennent beaucoup sur eux-même et les autres, gérant notamment leurs forces et faiblesses pour rendre leur équipe plus forte. L’aboutissement d’un travail collectif porteur de valeurs éducatives est une réelle satisfaction pour les enseignants.


CETTE MANIFESTATION ÉVOLUE T-ELLE D’UNE ÉDITION À UNE AUTRE ?

Dominique LATERRIERE : Elle évolue obligatoirement par son organisation générale, par des activités de plus en plus complexes et une réelle préparation des élèves dans les associations sportives avec des qualifications pour le championnat de France et le raid de Mayotte.
Les organisateurs du District sud : La manifestation s’organise sur 2 jours depuis 3 ans et les épreuves sont plus longues. Cette année, nous avons pu intégrer une activité nautique au programme du raid (le kayak). Par ailleurs, les Jeunes Officiels sont formés tout au long de l’année. Ces formations sont de plus en plus qualifiantes du CQS (les gestes qui sauvent), au PSC 1 (premiers secours civique 1er degré). Le niveau d’exigence physique s’élève aussi et les élèves sont de mieux en mieux préparés pour les épreuves.

CE QU’ILS
ONT AIMÉ !

Alicia MARIE

ÉLÈVE DE PS3 SVT
AU LYCÉE ROLAND GARROS

« Je me suis inscrite à 4 raids (3 challenges et 1 académique) car j’aime le fait de pratiquer plusieurs sports en une seule compétition.
Ce qui me plaît ce sont les valeurs qui y sont transmises et le respect entre élèves et professeurs. »

Thomas ACAPANDIE

ÉLÈVE DE 1ère STMG
AU LYCÉE AMBROISE VOLLARD

« Je me suis inscrit à 2 raids UNSS académiques pendant ma scolarité. Cette année j’avais envie de me surpasser et voir jusqu’où je pouvais aller. Ce qui m’a plu c’est qu’on changeait toujours de lieu et on a pu découvrir des endroits qu’on ne connaissait pas. »

Nohemie MASCAREL

ÉLÈVE DE 1ère S-SI
AU LYCÉE AMIRAL BOUVET

« C’était mon premier raid, je me suis inscrite pour la diversité des épreuves, le défi de les relever, motivation et la découverte… J’ai bien aimé l’esprit d’équipe, les épreuves, l’organisation et le camping. »

Gauthier YEUNG-LET-CHEONG

ÉLÈVE DE 1ère S2
AU LYCÉE ROLAND GARROS

« C’était mon premier raid. J’aime beaucoup le sport et quand on m’a proposé de faire le raid académique je me sus dit "pourquoi pas, ça pourrait être une belle expérience". J’ai bien aimé le fait qu’on soit obligé de se surpasser et d’aller puiser des ressources au plus profond de nous-même pour pouvoir aller au bout et l’entraide dont on doit faire preuve, ce qui permet de créer des liens très forts. »

PAROLES
D’ANCIENS ÉLÈVES

Vincent MEDAR
CPGE Économique et commerciale au Lycée de Bellepierre
« Durant mes deux dernières années au lycée Roland Garros j’ai eu la chance de participer à 3 raids académiques : 2 raids académiques de la Réunion (2016-2017) et un raid académique de Mayotte (2017). Dans l’esprit d’un raid ou même dans le sport en général, on retrouve le plaisir de se surpasser certes, mais le culte de la performance reste avant tout une obsession pour les compétiteurs que nous sommes, et la seconde place nous a laissé un goût amer en 2016. L’année 2017 s’annonçait donc revancharde, ce qui nous a valu le titre de champion de Raid Académique de Mayotte - sûrement la plus dure, mais surtout la plus belle des victoires. »

Alilé AKONO
Étudiante à l’École Supérieure de Communication à Paris
« J’étais au lycée Roland Garros de 2014 à 2017. J’ai participé à 3 raids en tout. J’aime courir et j’ai adoré les évènements organisés par mon AS et l’UNSS. J’avais une superbe équipe dans les raids. Donc tous les éléments étaient réunis pour participer chaque année au raids. J’ai apprécié la diversité des activités et des épreuves proposées, l’organisation, les lieux des raids, l’humour et la bonne humeur des encadrants, la convivialité des évènements. »

PHOTOS

Les aides et services associés au thème de l’article :
Sport
Jeunes
Lycéens